Hello, Citronium devient gratuit (mais ce n’est toujours pas toi le produit).

Citronium du 25 octobre 2019

Email Facebook Twitter LinkedIn

1. EDITORIAL


LE DEBRIEF

L’édito de la semaine par Eric Dupin


Vous est-il déjà arrivé de bloquer quelqu’un sur un réseau social ? Je l’ai fait assez fréquemment à une certaine époque, la pire, celle où Twitter était passé d’un esprit assez bienveillant de truc entre geeks à une espèce de foire aux rageux. Comme le compte @pressecitron était parmi les comptes francophones les plus suivis (à cette époque j’avais trois fois plus de followers que Sarkozy, alors président), et qu’il avait été un des premiers à être certifié, il attirait tous les trolls et haters de France qui venaient se défouler dans mon jardin. Nous étions un petit nombre comme ça à être systématiquement pris pour cible (et ça ne s’est pas arrangé avec la sinistre Ligue du LOL). Le blocage s’imposait alors comme une évidence. Il m’arrive encore de bloquer des gens, mais c’est plutôt quand il s’agit de spammers. Cela étant, il y a une autre raison, qui relève davantage de la productivité : je bloque parfois des membres car je sens qu’ils vont me faire perdre du temps dans des polémiques sans fin. Comme j’ai une fâcheuse tendance à ne pas savoir arrêter une discussion ou à ne pas savoir ne plus répondre, mon seul salut est parfois de bloquer afin de sortir d’un débat stérile. C’est généralement provisoire, le temps d’éteindre un bavardage et ne plus être tenté d’y retourner. C’est un peu brutal et sûrement injuste, mais c’est le prix à payer pour garder sa santé mentale et sa productivité tout en continuant à faire un usage profitable des réseaux sociaux. Après tout, pourquoi perdre du temps avec des « amis » que vous ne connaissez pas si ces derniers deviennent envahissants ?
Ce Débrief est en deux épisodes : la semaine prochaine je vous parlerai des conséquences inattendues de certains blocages.

Parlons-en dans notre groupe Facebook

Email Facebook Twitter LinkedIn

CINQ SUR CINQ 🔥

Si tu ne dois retenir que l’essentiel de cette semaine, c’est ici


Avec le partage de comptes, Netflix est comme une poule avec un couteau : il ne sait pas trop par quel bout prendre la question. Signe des temps, les meilleurs footeux du monde gagnent plus d’argent avec Instagram qu’avec leurs salaires ou leurs contrats avec les sponsors. De l’autre côté de l’échelle, il y a ceux qui ne se sont jamais vraiment mis à internet, et pour qui cela finit par vraiment poser problème. L’Europe enfin prête à évoluer avec son temps sur la voiture autonome ? Sacrée Europe, toujours un train de retard (mais se croit le phare du monde). Après la Batmobile, la ratmobile ? Pendant que le QI général baisse, l’intelligence artificielle gagne du terrain, ça compense, finalement. Mesdames et messieurs, laissez-moi vous présenter la célébrité la plus dangereuse d’internet. On ne dirait pas comme ça, hein ? Bon les gars, c’est sympa de réglementer les EDPM, mais d’un côté interdire l’utilisation d’un casque audio et de l’autre autoriser ces engins à partir de 12 ans, sérieusement ?

SNAPSHOTS

Les petites histoires des internets, de la science et du futur repérées juste pour toi


Pas super à l’aise avec l’anglais ? Copie-colle l’url des articles ici (case de gauche), et laisse faire la magie du traducteur à base d’IA.

  1. « Tout ce qui rend la photographie plus facile est une bonne chose »
    Dans une longue interview à Time, la photographe star Annie Leibovitz explique ce qui rend ses portraits uniques et comment elle a appréhendé sa collaboration dans la campagne de lancement du nouveau smartphone Google Pixel 4. Oui, un smartphone. Ce qui démontre qu’il est désormais une règle établie en matière de marketing autour des téléphones : les marques communiquent quasi exclusivement sur la photo.
  2. Votre cerveau a peut-être de faux amis
    Pourquoi votre cerveau pense que les influenceurs que vous suivez sont vos amis ? Les humains sont sujets à un phénomène que les psychologues appellent la « comparaison sociale ». Pour améliorer notre statut dans la vie, nous nous tournons vers les personnes qui réussissent le mieux et nous essayons de leur ressembler davantage. De là à penser que son fil Insta est plein d’amis…
  3. Si t’as besoin de parler, décroche ton téléphone !
    L’appel téléphonique semblait définitivement relégué au rang des modes les plus ringards de communication. Et pourtant, il ne serait pas mort, voire il se pourrait qu’il connaisse une nouvelle jeunesse. Un point sur ces startups et usages qui réinventent le 22 à Asnières (laisse tomber tu comprendras pas, t’es trop jeune)
  4. La génération post-Columbine, ou comment les étudiants américains sont surveillés de près via leurs messageries
    Pour les protéger des autres, mais aussi d’eux-mêmes, les écoles, lycées et universités américaines, traumatisées par trop de tueries de masse, utilisent des logiciels pour surveiller tout ce qui passent dans leurs messageries, 24/7.
  5. Le chapelet connecté du Vatican avait des fuites
    Lancé le 15 octobre, le dispositif « eRosaire » permet aux utilisateurs de suivre leurs prières, de trouver des ressources spirituelles et de se connecter à une communauté de prière en ligne. Problème, il n’était pas très bien sécurisé. Les voies des hackers sont impénétrables.

2. PRATIQUE

LE METIER QUI RENTRE


Comment intégrer une vidéo dans une présentation Google Slides

D’un usage probablement un peu moins répandu que celui de Google Docs ou Sheets, Google Slides est un excellent outil pour créer des présentations, avec l’avantage que représente l’enregistrement automatique dans le Cloud et l’accès partagé. Il est désormais possible d’intégrer facilement des vidéos dans une présentation Slides, qu’elle provienne de YouTube ou de votre collection personnelle.

1. Connectez-vous à votre Google Drive et démarrez un nouveau document : « Nouveau > Google Slides »
2. Dans le menu du haut, cliquez sur « Insertion > Vidéo »
3. Là, vous avez 3 onglets pour 3 choix. Le premier utilise la puissance de la recherche Google/YouTube : tapez juste un mot-clé et vous obtiendrez une liste de vidéos YouTube correspondantes. Sinon saisissez l’URL exacte de la vidéo que vous voulez afficher.
4. Sélectionnez votre vidéo, cliquez sur Sélectionner en bas à gauche de la fenêtre. C’est fait !
5. Vous pouvez maintenant positionner la vidéo en la faisant glisser dans la page, et également la redimensionner.
6. Vous pouvez aussi choisir d’autres options pour la lecture de cette vidéo dans votre présentation. Pour cela faites un clic droit sur la vidéo, puis dans la box qui s’ouvre, cliquez sur « Options de mise en forme ». Vous avez alors le choix parmi plusieurs superbes options, comme lire un extrait de la vidéo dans une plage déterminée, ou encore la faire pivoter et même lui ajouter un fond ombré. Vous apprécierez certainement aussi la possibilité de lancer une lecture automatique ou une lecture avec le son coupé (ou les deux).
Voilà. Vous allez tout péter lors de votre prochain TEDx.

Dites-moi ce que vous en pensez dans notre groupe Facebook

Email Facebook Twitter LinkedIn

L’APPLICATION


Bloom Photo Editor

Vous n’avez pas eu votre dose de trucs chelou avec FaceApp est autres applications qui transforment votre visage ? Voici Bloom, une nouvelle app fonctionnant à l’interlligence artificielle (baïllements) qui prétend apporter des modifications hyper réalistes à votre portrait, comme par exemple ouvrir des yeux endormis ou tranformer votre moue en sourire éclatant. Attention, l’app fait semblant d’être dispo sur l’App Store mais quand vous lancez l’installation, un message affiche « Précommandé, sortie prévue le 15 décembre ».

/ En savoir plus

 

OBJET DE CURIOSITE


ARESOUND

Et si les tableaux qui décorent vos murs envoyaient du son ? C’est l’idée d’ARESOUND, une jeune entreprise française qui propose MINIART50, des oeuvres d’art en série limitée avec un système de diffusion audio intégré, connecté à n’importe-quelle source musicale via BlueTooth, permettant de streamer par exemple ses playlists Spotify à partir d’une toile unique. Une alternative originale pour celles et ceux qui ne sont pas fans du design de leurs enceintes.

/ En savoir plus

3. LE FIL A COUPER LE BUZZ


#LIRE / #VOIR

Un article, un blog, un bouquin, une vidéo, un docu qui fera du bien à tes neurones


Les Possédés: Comment la nouvelle oligarchie de la tech a pris le contrôle de nos vies

A lire d’urgence, un bouquin qui tranche un peu sur tout ce que l’on peut lire au sujet des GAFA et de leur emprise supposée ou réelle sur nos vies. Un ouvrage qui se présente comme autre chose qu’une énième « ode à la déconnexion », plutôt un joyeux coup de pied dans le derrière, guide de survie pour vos interminables soirées de swipe.

/ En savoir plus

 


#PODCAST / #SKILL / #ACTION

Un podcast, une Skill Amazon Alexa ou une Action Google Assistant qui murmure à tes oreilles


Ok Google, parler à Plume Labs. Quelle est la pollution aujourd’hui ? – Google Home

Vous avez envie de respirer ? L’Assistant Google peut désormais vous aider à réduire votre exposition personnelle à la pollution grâce à des rapports en temps réel.Quelques exemples de choses que vous pouvez demander à l’Assistant Google : Ok Google, demande à Plume Labs quelle est la pollution aujourd’hui (Il utilise la localisation de votre appareil) ou Ok Google, demande à Plume Labs le niveau de pollution à Paris (ou de n’importe quelle ville dans le monde).

/ En savoir plus

 

4. TABLEAU DE BORD


AGENDA

Sors de chez toi et rencontre de vrais gens


RENT 2019 : Les 4 grandes tendances de l’immobilier de demain

L’immobilier fait aussi sa révolution digitale, et cela ne consiste pas seulement à avoir trouvé un nom dans l’air du temps avec « Proptech »… A l’occasion du salon RENT (Real Estate & New technologies), quatre tendances pleines de buzzwords sont identifiées : acheter un appartement en bitcoin grâce à la blockchain, moduler son assurance habitation selon les risques avec l’intelligence artificielle, passer par une agence immobilière digitalisée et enfin assister à sa réunion de copropriété en ligne (j’aime bien cette dernière mais connaissant les régies que j’ai eu l’occasion de fréquenter, je me dis que ce n’est pas gagné, et d’ailleurs elles vont sûrement trouver un moyen de vous facturer ça bien sûr).
Quand : 6 et 7 novembre 2019
: Porte de Versailles, Pavillon 6 – Paris 15

/ En savoir plus


À LA LOUPE

Parce qu’il faut que tu saches


22% des Français ont déjà abandonné un livre à cause d’une ambiance trop horrible

S’il y en a parmi vous que les citrouilles creusées et les toiles d’araignées synthétiques effraient encore, sachez qu’Halloween est l’occasion de lire une histoire d’horreur pour 41% des Français, et que pour toutes les générations, Stephen King reste l’auteur préféré. Youboox, une app française de lecture en streaming a réalisé un sondage auprès d’un échantillon de 3.924 personnes, afin de tout savoir sur leurs peurs… mais seulement du côté obscur de la lecture. Avec 44% de votes, le livre papier reste en première place des supports préférés des Français pour lire des histoires d’horreur. La tablette arrive en deuxième choix avec 29%, le smartphone grimpe à 20%, bien loin devant le PC avec 7%.

/ En savoir plus (PDF)

DEALTRONIUM 🔥

Le coup de coeur et/ou bon plan de la semaine pour que je gagne un peu de sous en affiliation


Invoxia GPS Tracker

Un traceur GPS qui offre le gros avantage de ne pas nécessiter de cart SIM ni de réseau 4G car il fonctionne sur les réseaux radio basse consommation, avec un abonnement de 3 ans inclus. Pas mal pour planquer ça dans un vélo, un scooter ou même une voiture…

>> Voir Invoxia GPS Tracker


 

 

 

 

THAT’S ALL FOLKS !

Un feedback, une remarque, une suggestion ? Ecrivez-moi

Numéros précédents | Faites connaitre Citronium | Mes autres prestations

 

 

La lettre de veille Tech & Innovation d’Eric Dupin

Directeur de la publication
Éric Dupin

Citronium est édité par
Eric Dupin
35 rue de Marseille 69007 LYON

 

Arrêter de bavarder

Ça vous a plu ? Abonnez-vous !

Sans engagement, juste mon adresse email (et mon nom et prénom si je veux). Je recevrai gratuitement les prochains numéros de Citronium.
Abonnement gratuit, sans engagement et résiliable à tout moment. Citronium ne transmettra jamais votre adresse e-mail à des fins promotionnelles.