Hey , voici ce que Citronium a pressé pour vous cette semaine.

Citronium n°24 du 19 octobre 2018

Un numéro en direct de Londres Shoreditch, où j’ai assisté cette semaine à une conférence Amazon Innovation Day au siège UK de l’entreprise.

1. EDITORIAL


LE DEBRIEF

L’édito de la semaine par Eric Dupin


Eric Dupin

Or donc il semblerait que le RGPD ait quelques effets inattendus, que d’aucuns qualifieraient d’indésirables, ou « d’effets de bord ». Ou encore de dégâts collatéraux. Comme c’est bizarre…
De quoi parlons-nous exactement ? Selon certains experts de la question, le RGPD, cette usine à gaz d’un genre dont seuls les technocrates de Bruxelles ont le secret, serait tout bénéfice pour ceux qu’elle est censée combattre, à savoir les GAFA. Comme prévu, ajouteraient les plus critiques.
Dans sa volonté de nous protéger des méchants internets (et de nous-même, parce-que nous manquons fatalement de discernement), et remplie de bonnes intentions envers l’internaute européen, la Commission Européenne a bâti un magnifique dispositif dont l’efficacité est tellement redoutable qu’elle a d’abord eu un premier effet assez inattendu : certains sites américains on carrément bloqué leur accès aux internautes de l’UE. C’est le cas par exemple du LA Times, que je ne peux plus lire sans activer mon VPN alors qu’il figurait dans mes sources régulières. Deuxième effet : la mise en conformité des sites web est un véritable cauchemar dans lequel de nombreux éditeurs sont encore empêtrés. Très honnêtement, nous avons fait le maximum pour que Presse-citron soit « compliant » mais l’état de mes compétences – très limitées – en matière juridique communautaire ne me permet pas de garantir que nous le soyons à 100%.
Résultat, ce qui devait arriver arriva : seules les entreprises les plus riches et les mieux dotées en services juridiques tirent leur épingle du jeu et parviennent profiter à leur avantage du RGPD. Vous voyez de qui je parle ? De Google, Facebook, Amazon et consorts, bien sûr. Les GAFA, qui savent parfaitement exploiter des données encore plus pointues et donc plus exploitables. Sans pression.
Autrement dit, à part emmerder les internautes avec des pop-ups de cookies qui polluent les pages et que tout le monde s’empresse de fermer sans les lire, et faire sombrer les petits éditeurs dans le stress et la dépression, le RGPD – dont la France, fidèle à son habituelle hystérie réglementaire, fut l’un des principaux artisans – ne semble pas servir pas à grand chose. Ou alors il y a un sérieux manque de pédagogie autour de ce dispositif, qui in fine est peut-être vertueux, va savoir.
L’enfer est pavé de bonnes intentions. Ainsi est le RGPD.

SOUS LES RADARS

Une info qui ne fait pas la une mais qui pèse dans le game


Comme une mauvaise impression

L’économie du consommable, ce business salement juteux. Depuis l’explosion de l’informatique et de l’ordinateur personnel, le marché de l’impression est certainement l’un des plus (facilement) rentables, et ce en partie grâce à des stratégies commerciales que l’on peut qualifier de méthodes de voyous. Les fabricants d’imprimantes vous refourguent des marchines toujours plus sophistiquées pour une bouchée de pain, et font leur gras sur les cartouches. Nous avons tous fait ce constat un jour : deux pauvres cartouches coûtent en gros le prix de l’imprimante. J’ai même eu un cas il y a quelques années où mon Epson coûtait moins cher que ses cartouches. Que croyez-vous que j’ai fait ? Quand ces dernières furent vides (c’est à dire très très vite), j’ai jeté l’imprimante et j’en ai racheté une avec ses deux cartouches intégrées. C’est atroce d’un point de vue écologique, mais c’est un cas de figure typique ou écologie et économies sont contradictoires. Nous avons également probalement tous remarqué que – drôle de hasard – plus les cartouches devenaient chères, plus elles se vidaient rapidement. C’est dégueulasse, et il faut que cela cesse. Pas seulement pour notre portefeuille, mais pour l’environnement. Nous ne pouvons plus accepter de participer à ce système d’hyper-consommation totalement inutile et pervers qui ne profite qu’aux marchands d’imprimantes, au détriment de toute éthique. Epson s’est d’ailleurs fait épingler récemment.
Une réflexion qui pourrait évidemment être élargie à tous les acteurs de cette forme de business, n’est-ce pas Nespresso et consorts ?

/ En savoir plus

LES RESTES DE L’INFO


Cette ville chinoise qui veut s’éclairer avec une lune artificielle, ça envoie un peu de poésie, non ?
Le piano de Google improvise pour vous (et vous pouvez même l’essayer maintenant)
La Silicon Valley a un problème avec la barbarie, et ce serait une bonne idée qu’elle prenne des décisions courageuses pour le régler
Quand Amazon, Google, Apple, et Tesla travaillent ensemble, cela donne un improbable workflow (de génie)
BEST.HASHTAG.EVER

LE TIERCE DANS LE DESORDRE


75 000
Cela pourrait être, en dollars, le prix d’attaque du modèle de base de la future Porsche Taycan 100% électrique (celle qui va faire du mal à Tesla).

129,99
En euros, le prix de la nouvelle liseuse Amazon Kindle. Et cette fois elle est waterproof. J’adore la mienne (modèle précédent)

2019
L’année durant laquelle Jeff Bezos veut envoyer des touristes dans l’espace. Ca va être vite là.

MACHINE ARRIERE


En octobre 2008, j’observais avec intérêt et curiosité toutes les initiatives autour de la mobilité et de la production de contenu spontané avec un smartphone. Autant vous dire que j’avais adoré cette initiative de France 5 qui consistait à envoyer une équipe de jeunes reporters en Europe pour qu’ils rapportent des images shootées avec un Nokia N95. Pour les plus jeunes, je rappelle que près d’un an après la sortie de l’iPhone et le tremblement de terre que celle-ci avait provoqué, LA référence en matière de photophone était ce Nokia, dernier appareil en date de la grande époque de la marque finlandaise (il y en a eu après, notamment avec la gamme Lumia, mais aucun n’a été l’objet d’un tel culte).

 

2. PRATIQUE


L’APPLICATION


Wahaca QuickPay

Découverte cette semaine à Londres dans un resto mexicain, cette app très maline vous permet de payer votre note directement en ligne. On connaissait le web-to-store, voici le resto-to-web. Quand il prend votre commmande, le serveur vous donne son prénom et son numéro de matricule. Au moment de régler la douloureuse, il suffit de lancer l’app, de cliquer sur Pay Now, de saisir le numéro du serveur, de saisir ses coordonnées de carte bancaire, de définir le montant d’un éventuel pourboire, et c’est fait. Plus de queue à la caisse, et possibilité de partager le paiement de l’addition entre plusieurs convives. D’ailleurs, Wahaca vous invite à dire sur Twitter ce que vous avez fait de vos dix minutes gagnées à ne pas passer par la caisse avec le hashtag #10FreeMinutes. Je crois que d’autres restaurants proposent la même prestation, et je trouve ça plutôt pas mal.

/ En savoir plus

OBJET DE CURIOSITE


dragy Performance Meter

Attention, gadget réservé aux fous de performance auto ou moto. Avec la livraison des premières Tesla Model 3 Performance aux clients aux USA et au Canada, les heureux possesseurs du joyeux bolide électrique n’ont de cesse de vérifier qui fait pipi le plus loin. En langage automobile : qui accélère le plus fort (la vitesse c’est dépassé, le 400 mètres départ arrêté, non). Pour cela, rien de tel que ce petit boitier GPS qui fournit toutes les infos – d’une précision diabolique – sur la performance d’une auto, avec les temps, les chronos intermédiaires, et même une fonctionnalité vidéo qui permet de partager sa performance avec une vue pilote agrémentée des données incrustées dans l’écran. Un truc qui n’est pas vraiment destiné aux Prix Nobel, mais qui fera la joie de tous ceux qui aiment travailler leurs muscles cervicaux lors de runs qui les font passer de zéro à 100 km/h en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « From Elon with love ».

/ En savoir plus

LE BON TUYAU


Suggérer des programmes à Netflix

Le catalogue Netflix est d’une richesse qui parait déjà insondable, mais il se peut que malgré l’offre pléthorique il y ait une série ou un film qui vous manque, et que vous aimeriez bien regarder sur votre plateforme favorite. Pas de problème, chez le numéro 1 du streaming on a tout prévu, même le crowdsourcing de programmes. En vous rendant sur cette page, vous pouvez très simplement suggérer à netflix jusqu’à trois séries que vous souhaiteriez voir disponibles sur la plateforme. Si l’une d’entre elles arrive, vous en serez informé.e automatiquement par email.

 

3. LE FIL A COUPER LE BUZZ


#LIRE

Ce que je lis en ce moment


Amazon Originals

Cette semaine, pas un livre, mais un catalogue dans lequel il fait bon parfois aller se promener pour trouver de petites perles publiées en autoédition sur Amazon Originals. Un statut parfois avantageux qui permet aux auteurs de conserver le contrôle de leurs oeuvres, sans passer sous les fourches caudines et la censure d’une maison d’édition traditionnelle, tout en étant mieux rémunérés, avec des bouquins vendus moins chers. Alors bien sûr il y a un peu à boire et à manger dans cette cour des miracles des écrivains, mais j’y ai trouvé quelques très bons romans.

/ En savoir plus

#VOIR

Un Insta, un film, une fiction, un site et le reste


Loopsider

Tout n’est pas bon dans ce genre de nouveau média qui font le choix de la vidéo courte à destination des smartphones via les réseaux sociaux, mais voici une alternative à l’omniprésent (et très politiquement correct) Brut qui tient la route. Loopsider propose des petits clips d’actualité qui durent généralement moins de trois minutes et qui permettent de découvrir certains sujets sous un angle différent. Alors bien sûr on est de plain pied dans le news snacking et la dictature de l’émotion, mais c’est ça ou le JT de TF1 (ou de BFM). Parfois on préfère avaler quelques amuse-gueule plutôt que passer à table pour attaquer un cassoulet.

/ En savoir plus

#BISOU

Bonne journée, bisou (je suis sans voix)


#TWEET

Les trolls de Twitter ont (parfois) de l’humour


4. TABLEAU DE BORD


TALENT (new)

Un profil que Citronium valide et recommande


Hey, psst, envoyez-moi votre recherche de poste (ou celle d’un.e proche) et j’en ferai un joli profil ici que tout le monde s’arrachera : ericdupin69@gmail.com

/ En savoir plus

PODCAST

Un podcast à découvrir


Transfert, par Slate.fr

Ils/elles s’appellent Serge, Mathieu, Hugo, Nathalie, Lara, Lucile… Toutes et tous nous ouvrent les portes de leur intimité, nous racontent leurs secrets. Voici leurs histoires. Un podcast dans lequel des des personnes normales racontent une expérience incroyable qu’elles ont vécu.

/ En savoir plus

AGENDA

Un évènement à ne pas manquer


Digital Change

Créé en 2016, Digital Change fonde son succès sur des retours et partages d’expériences concrets plutôt que de longs discours, de l’aide pour se poser les bonnes questions et évaluer ses besoins, des conseils et des solutions pour réussir sa transformation numérique.
Quand : 22 et 23 janvier 2019
Où : Hall XXL du Parc des Expositions de la Beaujoire, Nantes

/ En savoir plus

À LA LOUPE

L’étude


Jouer de la guitare (même pour soi-même, même mal) est bon pour la santé mentale

Fender, marque mythique et leader sur le marché de la guitare électrique (Jimi Hendrix jouait sur une Stratocaster, Eric Clapton et Mark Knopfler aussi, entre autres) vient de commander une étude sur la psychologie de ses clients. « Laisser l’esprit vagabonder est la clé pour réduire l’anxiété. Nous laissons dériver notre esprit en marchant dans la nature ou en jouant de la musique – c’est ce qui déclenche le bouton de réinitialisation dans notre cerveau. Même 15 minutes d’errance avec un instrument peuvent augmenter la productivité. »

/ En savoir plus


ET VOILA, C’EST TOUT POUR AUJOURD’HUI !

Un feedback, une remarque, une suggestion ? Ecrivez-moi

Numéros précédents | Faites connaitre Citronium (bientôt) | Mes autres prestations

 

 

La lettre de veille Tech d’Eric Dupin

Directeur de la publication
Éric Dupin

Citronium est édité par
Eric Dupin
35 rue de Marseille 69007 LYON
ericdupin69@gmail.com

Vous avez reçu cet email par un de nos abonnés qui vous l’a transmis ? Vous pouvez vous abonner à votre tour ici : https://www.citronium.fr

Comme une mauvaise impression

Ça vous a plu ? Abonnez-vous !

Sans engagement, juste mon adresse email (et mon nom et prénom si je veux). Je recevrai gratuitement les prochains numéros de Citronium.
Abonnement gratuit, sans engagement et résiliable à tout moment. Citronium ne transmettra jamais votre adresse e-mail à des fins promotionnelles.
   

Laisser un commentaire