Hey , c’est vendredi, c’est Citronium. Bonne lecture !

Citronium du 24 mai 2019

Salut à toutes et tous, comment ça va cette semaine ? Petite idée comme ça : si on faisait des tee-shirts Citronium un peu rigolos vous seriez preneurs ? J’ai bien envie d’essayer 🙂 Ah, et surtout n’oubliez pas notre groupe Facebook pour continuer à papoter ensemble et donner votre avis sur les sujets abordés dans ce numéro.

1. EDITORIAL


LE DEBRIEF

L’édito de la semaine par Eric Dupin


Eric Dupin

L’Amérique innove, la Chine copie et l’Europe règlemente, dit-on. Comme toutes les maximes, celle-ci est certainement un peu réductrice sinon caricaturale, mais les automobilistes vont peut-être commencer à comprendre que sa dernière partie n’est pas totalement fausse. Et parmi cette population, plus précisément pour le moment (mais cela risque de concerner tout le monde à terme), les possesseurs européens de Tesla. Une communauté grandissante qui est en émoi depuis quelques jours, avec le déploiement en cours de la dernière mise à jour de l’Autopilot qui équipe en option les voitures de la marque californienne. Car cette mise à jour apporte un bridage qui fait régresser cette fonctionnalité par rapport à sa version précédente, un comble ! Pourquoi ? Parce-que les législateurs de l’Union Européenne sont passés par là, qu’ils ont décidé qu’ils étaient plus intelligents que leurs homologues américains, et que les voitures autonomes ne devaient pas être capables de prendre des virages en-dessous d’un certain rayon sans intervention humaine. Résultat, si vous prenez une courbe un peu serrée avec la dernière version de l’Autopilot Tesla activée, celui-ci se coupera automatiquement… en plein milieu du virage. Du pur génie, non ? Pendant ce temps, de l’autre côté de l’Atlantique, le pilotage automatique continue à progresser à pas de géants avec une version bien plus évoluée que la version européenne, créant un fossé grandissant entre les USA et l’Europe en matière de voiture autonome. A tel point que certains propriétaires de Tesla prétendent vouloir réclamer à l’UE le remboursement de l’option qu’ils ont payée près de 6000 euros et qui devient de moins en moins utilisable au fil des mises à jour. Ne riez pas, le sujet est sérieux car s’il ne concerne essentiellement que quelques « privilégiés » en Tesla pour le moment, il concernera tous les automobilistes d’ici peu de temps. On parle d’innovation et de sécurité, là. Et malheureusement, à deux jours des élections, je crois que l’Europe n’a jamais autant mérité son petit surnom de Vieux Continent… 

Parlons-en dans notre groupe Facebook

Eric

CINQ SUR CINQ 🔥

Si vous ne devez retenir que l’essentiel de cette semaine, c’est ici


Dans la foulée de Huawei, les fabricants chinois de drones, DJI en tête, dans le viseur des autorités américaines. Le marché des images pour illustrer les contenus des médias digitaux en pleine mutation, genre Netflix ? Bonne idée. Et le procès en sexisme de la semaine revient à GoT. A quand la même étude pour Desperate Housewives ou Big Little Lies, mmmh ? Vous avez un peu de mal à faire progresser le nombre de followers de votre compte Instagram ? Voilà une méthode simple, rapide et originale, succès garanti. Tiens, en parlant de réseaux sociaux, Facebook va bientôt frapper monnaie. Explosion des cours en vue ? Huawei, en train de ramasser ses débris un par un après l’impact dévastateur du scud envoyé par tonton Donald, promet son propre OS pour avant la fin de l’année. Une émancipation en cours qui n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les américains, qui pourraient bien se retrouver à terme en face d’une vraie concurrence de la part de constructeurs chinois qui ne dépendraient plus des OS made in Google ou Microsoft…

PAS VU PAS PRIS

Si vous voulez briller en société avec de l’inédit, c’est ici


Si vous n’êtes pas super à l’aise avec l’anglais, copiez-coller l’url des articles ici (case de gauche), et vous aurez leur traduction en français.

  • Le dark social, nouveau cauchemar des responsables de marketing
    Chaque jour des centaines de millions de messages privés s’échangent sur les applications de messagerie sociale. Des messages et des partages qui échappent à tout tracking de la part des agences de pub et des marketeurs…
  • Faut-il avoir peur des travailleurs-fantômes ?
    Pas certain que les petits jobs non-qualifiés et invisibles impliquant une personne coupée de relations sociales sur des tâches répétitives à faible valeur ajoutée soient nés avec internet, mais il est sûr que certaines plateformes (et startups) usent et abusent de cette « aubaine ».
  • Rien ne devrait prendre plus de 20 minutes à accomplir
    20 minutes, c’est le temps idéal que devrait prendre n’importe-quelle tâche. Une théorie personnelle – et à géométrie variable – développée par l’auteur qui n’est pas dénuée d’intérêt. Découper ses journées en séquences est certainement bon pour la productivité. Après, pour certaines choses c’est peut-être un peu court. Pardon ? Oui c’est ça, pour déguster un bon cassoulet par exemple.
  • Les vieux sont mauvais pour le climat
    Plus les individus vieillissent, plus ils consomment d’énergie pour leur logement. Or, la population occidentale va considérablement vieillir au cours des prochaines décennies. Elle risque donc de consommer toujours plus d’énergie, aggravant le réchauffement climatique.
  • Connaissez-vous les sculptures (gonflées) de Masayoshi Matsumoto ?
    Cet artiste japonais réalise des « sculptures » aux détails d’une précision diabolique avec… des ballons de baudruche. Rassurez-vous et allez jeter un oeil, on est très loin du caniche de fête foraine.

LES ESSENTIELS


AR/VR
Sony enfile les gants. Après les poignées, les casques et les lunettes, voici venir les gants et les vêtements de réalité virtuelle. Le constructeur prépare des gants VR ainsi que différents types de vêtements pour la réalité virtuelle sur PS5.

Automobile
Citroen, champion du monde des concept-cars WTF.
Les constructeurs français ont une spécialité… un peu spéciale : les concept-cars de salon censés montrer leur savoir-faire et préfigurer l’avenir de leurs gammes. Généralement ce sont surtout des caprices d’ingénieurs et de designers qui ressemblent parfois à de gros suppositoires, qui ne préfigurent rien du tout, et qui finissent très rapidement leurs jours au Musée du Bullshit. Pendant ce temps, les allemands et les chinois…

Cryptos
Blockchain : pourquoi les banques s’y mettent. « Le bitcoin est une arnaque, […]. Tout ceci va finir par imploser. » Ces mots sont de Jamie Dimon, patron de JP Morgan et remontent à la fin 2017. Sacrés banquiers, ils nous feront toujours rire (même jaune).

Marketing d’influence
Ce qu’attendent les consommateurs d’un influenceur. Rakuten Marketing a mené une étude internationale avec Viga entre décembre 2018 et janvier 2019,auprès de près de 3 600 consommateurs dans le monde entier (1 000 en France), entre 18 et 52 ans.

Smart city
L’ex-place forte des cartels de la drogue est devenue l’une des smart-cities les plus innovantes. Bienvenue à Medellin, qui était consi­­dé­­rée il y a 25 ans comme l’une des villes les plus dange­­reuses au monde, et qui est en train de devenir l’une des capitales de la coolitude et de l’innovation. La routourne a tourné, semble-t-il.

 

2. PRATIQUE

LE METIER QUI RENTRE


Comment je choisis mes titres d’articles de blog

Trouver un bon titre est un exercice périlleux, délicat, et qui peut s’avérer aussi excitant que frustrant. Une mission cruciale pour toutes celles et ceux qui doivent s’en acquitter, que ce soit pour un article, un livre (ou un film, probablement). En ce qui nous concerne, la différence entre un bon et un « mauvais » titre peut se compter en dizaines, voire en centaines de milliers de clics (oui vous avez bien lu) sur un article et de facto décider de sa vie pendant quelques heures (puis quelques mois en longue traine) ou de sa mort immédiate dans la demi-journée ayant suivi sa publication. Il n’y a pas de recette magique pour trouver un bon titre mais quelques trucs que j’applique et que j’ai appris au fil du temps. Et vous savez quoi ? J’ai surtout appris qu’il ne s’agit pas d’une science exacte, et que… je continue à apprendre. Chaque jour. Voici comment je m’y prends.

Faut-il trouver le titre avant ou après avoir écrit l’article ?

Les deux mon capitainte ! J’aurais adoré vous fournir une réponse plus tranchée mais malheureusement cela dépend totalement du contexte. Il m’arrive de dénicher une info ou de penser à un article original (un éditorial créé par moi-même non appuyé sur une info ou une source en particulier) et d’avoir immédiatement le bon titre en tête, le truc parfaitement ciselé qui m’arrive sur un plateau, et auquel généralement je ne changerai pas une virgule tant il me parait évident. Mieux : il m’arrive parfois d’avoir une idée d’article suite à l’idée d’un titre. Autrement dit : l’article vient et coule tout seul suite à l’idée du titre (le genre de truc qui arrive généralement la nuit, d’ailleurs).

Et il y a le cas inverse : aucune inspiration pour un titre mais un grosse info à publier sans tarder. Dans ce cas j’écris l’article sans me soucier du titre, puis une fois la rédaction terminée, je réfléchis au titre en fonction du contenu de l’article. J’essaie d’isoler des mots-clés importants puis je les mets en vrac dans le champ Titre ou sur un bloc-notes, et je brode autour. Je prépare plusieurs titres puis j’essaie de les fusionner pour en sortir un seul, ou deux, un pour Google et un pour le lecteur et les réseaux sociaux. Cet article récent en est une bonne illustration. J’ai mis du temps à trouver un titre, et finalement il y en a deux : « Voitures électriques, un bruit qui court… » pour Google et le lecteur, et « Voiture électrique : le son du silence » pour Facebook. Rien n’est au hasard dans ces deux titres, le premier met « voitures électriques » au pluriel suivi d’une virgule alors que le deuxième le met au singulier suivi de deux points. L’article, qui est long, assez technique, et non relié à une actu particulière (donc les pires conditions pour faire du trafic) a très bien marché. Je pense que c’est principalement dû au choix de ses titres, et notamment celui de Google, qui joue sur une ambiguïté du « bruit qui court » avec les 3 points de suspension.

Faut-il faire du putaclic ?

On fait souvent ce procès aux éditeurs et aux blogueurs en leur reprochant de faire des titres mensongers pour attirer les clics et donc les revenus publicitaires. C’est certainement justifié. Chez Presse-citron nous n’échappons pas parfois à ce reproche mais on fait super gaffe à cela. Pour moi un titre putaclic est un titre avant tout racoleur ET mensonger. En revanche il n’y a rien de mal à faire des titres conçus pour attirer les lecteurs sinon à quoi bon ? Nous essayons de respecter une éthique sur ce point mais je considère personnellement que ce serait presque une faute professionnelle de ne pas peaufiner ses titres afin que ses articles soient lus par le plus grand nombre. Je pense qu’on peut faire du « putaclic propre » sans tomber dans le racolage ni tromper ses lecteurs. Le titre c’est comme une belle vitrine : ça donne envie de rentrer dans le magasin, à condition qu’il vende bien ce qui est en vitrine. Ce titre en est une illustration : c’est spectaculaire, peut-être un peu exagéré mais ça ne ment pas sur la réalité de l’info. Et l’article a cartonné. Quant à celui-ci, bingo de chez bingo. Dans ce dernier cas j’attribue 90% du succès de l’article à son titre, car j’ai du mal à croire que tous les lecteurs sont allés au bout des 850 mots de l’article. Même si je me méfie des procédés « clés-en-mains », la méthode AIDA est intéressante à considérer pour vos titres : Attention > Intérêt > Désir > Action.

Vaut-il mieux un titre court ou un titre long ?

Idéalement, notamment pour Google, c’est bien si le titre ne dépasse pas les 80 caractères. En revanche pas de limite officielle sur Facebook mais on sait que les titres générant le plus d’engagement se situent également autour des 80 caractères maxi. J’essaie de faire des titres qui tiennent dans ces limites, quitte à développer dans le chapô de l’article et de trouver une autre description souvent très courte dans le preview de l’article Facebook. Cela étant je n’hésite pas à garder aussi des titres plus longs, cela donne plus de poids à une ligne éditoriale, qui parait moins « formatée pour le clic » et donc plus crédible sur la durée.

Que doit dire le titre ?

Il doit tout montrer mais ne rien dévoiler. C’est là tout l’art du titre : un savant équilibre entre en montrer suffisamment pour donner au lecteur l’envie d’en savoir plus, et garder l’essentiel pour le coeur de l’article, donc ne rien dévoiler non plus dans la description, tout en expliquant ce dont on va parler. Ce titre en est l’illustration : il ne dit rien mais il en dit assez pour donner envie de lire. Et beaucoup de gens l’ont lu. Vraiment beaucoup 🙂

Faut-il utiliser les recettes toutes faites ?

Si vous faites une petite recherche sur Google vous trouverez très vite des conseils sur « les titres qui marchent à coup sûr » ou « les meilleurs titres pour attirer une masse de trafic ». Vous pouvez vous en inspirer, certaines recettes sont éprouvées et fonctionnent bien, mais tenez bien compte de votre contexte, car tous les formats de titres ne s’appliquent pas à toutes les thématiques. Cela étant, certaines tournures fonctionnent toujours assez bien, comme celles commençant par « Voici… » ou « Regardez… » « J’ai testé… » ou des titres en forme d’explications commençant par « Pourquoi… » mais finissant sans point d’interrogation.

Faut-il rester neutre dans un titre ?

Cela dépend du média, mais d’une façon générale je dirais non. Une des raisons du succès de Presse-citron au départ était constituée par ses titres qui se foutaient totalement des règles (et notamment celles de Google) et qui prenaient souvent position sur le sujet évoqué, ce qui nous valait parfois de belles empoignades dans les commentaires et du gros shitstorm sur Twitter 🙂 Je pense que les algorithmes de Google sont trop cons pour saisir le second degré ou l’expression d’une opinion personnelle mais les lecteurs non (enfin pas tous). Mettre un peu de son coeur dans un titre ne fait pas de mal et permet de se distinguer de la masse des sites d’actu qui coulent un peu comme un robinet d’eau tiède. Exemple (je déteste les vidéos verticales, vous aurez compris) 🙂

On récapitule :

1. Bossez vos titres, parfois il faut s’y mettre à plusieurs
2. Trouver un bon titre peut prendre autant de temps qu’écrire une news
3. N’hésitez pas à tester plusieurs titres et à republier un même article avec un nouveau titre

Dites-moi ce que vous en pensez dans notre groupe Facebook

L’APPLICATION


Une app pour détecter les otites

Mise au point par des chercheurs de l’Université de Washington, l’app fonctionne en détectant le liquide derrière le tympan à l’aide du microphone et du haut-parleur d’un smartphone, combinés avec une feuille de papier ordinaire. L’application fonctionne en produisant une série de « pépiements » doux, entre 1 et 4 kHz, qui sont joués dans l’oreille du patient par un petit entonnoir en papier. Selon la façon dont ces sons sont réfléchis vers le téléphone, l’application est capable de détecter la probabilité de liquide derrière le tympan avec une précision de 85%. Ce chiffre est le même que celui des outils spécialisés que les médecins utilisent actuellement pour détecter le liquide dans l’oreille moyenne. L’app en cours de développement et en attente d’approbation sera disponible fin 2019.

/ En savoir plus

OBJET DE CURIOSITE


Morus Zero – Le sèche-linge de bureau (ou presque)

En cours de financement sur Kickstarter, cette machine semble rencontrer un franc succès et répondre à un vrai besoin puisque le montant des contributions représente dix fois (!) l’objectif affiché. Morus Zero est un sèche-linge de nouvelle génération qui occupe tout juste un peu plus d’espace qu’un micro-ondes et qui promet de sécher vos fringues en 15 minutes chrono. Son secret ? L’engin utilise la technologie de déshydratation Vacuum+ qui sèche les vêtements en un tournemain tout en consommant moins d’énergie. En plus c’est assez joli.

/ En savoir plus

 

3. LE FIL A COUPER LE BUZZ


#LIRE

Je ne l’ai pas forcément lu mais je le sens bien


Gang of Mothers

Les blogs personnels, on y revient toujours (bis repetita). Découvert dans le podcast Le Tourbillon, ce blog tenu par Sylvie, une jeune lyonnaise photographe et vidéaste, amoureuse de belles images et de voyages, se focalise sur la thématique du voyage avec des enfants en bas âge. Sa spécificité, qui rend le contenu très attractif : un bel équilibre entre écrit et images, et notamment des photos et vidéos particulièrement léchées et agréables à parcourir. Non, je ne me lasserai jamais de découvrir des blogs personnels, c’est la vie 🙂

/ En savoir plus

#VOIR

Un Insta, un film, une fiction, un site et le reste


L’incroyable maquette de la Rome antique

L’archéologue italien Italo Gismondi a passé 36 ans de sa vie à créer la maquette la plus fidèle de la Rome Antique. Le musée de la civilisation romaine abrite l’une des plus impressionnantes maquettes de la ville jamais créées. L’artiste a commencé à construire sa propre maquette de Rome en 1935. Situé dans le quartier de l’Esposizione Universale Roma de Rome, le Musée de la Civilisation romaine conserve précieusement cet impressionnant modèle de la ville jamais créé. Regardez les photos de ce chef d’oeuvre de précision… et de patience.

/ En savoir plus

 

4. TABLEAU DE BORD


PODCAST

Un podcast à découvrir


le Tourbillon

Fête des Mères oblige, petite immersion dans ce podcast qui compte déjà 23 épisodes, et qui « rencontre des femmes du monde pour parler de la maternité, la vraie, loin des filtres Instagram. » Des interviews-portraits de 30 minutes environ qui abordent tous les sujets liés à la maternité avec confiance et bienveillance.

/ En savoir plus

AGENDA

Un évènement à ne pas manquer


MUREX FESTIVAL LE FESTIVAL INTERNATIONAL DES CULTURES NUMÉRIQUES ET CRÉATIVES DE TOULON

Le Murex Festival est un événement numérique, créatif et culturel qui propose des conférences pour s’inspirer, des masterclasses et workshops pour apprendre, un parcours urbain à vivre en réalité augmentée pour redécouvrir Toulon via des oeuvres artistiques et une marketplace pour tester des innovations sensorielles. Et puis Toulon fin juin c’est une proposition qui ne se refuse pas en guise de petit échauffement pour les vacances 🙂
Quand : 28 et 29 juin 2019
: Le Murex prend racine en plein coeur de Toulon à travers 9 lieux culturels

/ En savoir plus

À LA LOUPE

L’étude


Etude Proofpoint : une augmentation de 60% des cyberattaques dans le secteur de la finance

Dans leur rapport Fraude dans les services financiers, les experts Proofpoint révèlent que les attaques par emails ciblant les entreprises de services financiers ont augmenté de 60 % d’une année à l’autre. Ce rapport mondial, basé sur une analyse de plus de 100 sociétés de services financiers en 2017 et 2018, montre que les cybercriminels continuent de viser principalement des personnes et non des infrastructures, à travers des attaques avancées et hautement ciblées.

/ En savoir plus

 


THAT’S ALL FOLKS !

Un feedback, une remarque, une suggestion ? Ecrivez-moi

Numéros précédents | Faites connaitre Citronium et touchez des commissions sur les abonnements | Mes autres prestations

 

 

La lettre de veille Tech d’Eric Dupin

Directeur de la publication
Éric Dupin

Citronium est édité par
Eric Dupin
35 rue de Marseille 69007 LYON

L’Europe au volant, la mort au tournant

Ça vous a plu ? Abonnez-vous !

Sans engagement, juste mon adresse email (et mon nom et prénom si je veux). Je recevrai gratuitement les prochains numéros de Citronium.
Abonnement gratuit, sans engagement et résiliable à tout moment. Citronium ne transmettra jamais votre adresse e-mail à des fins promotionnelles.
   

Laisser un commentaire