Hey , Citronium, c’est comme une boite de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Bonne lecture !

Citronium du 5 juillet 2019

Salut à toutes et tous, comment ça va cette semaine ? J‘ai remplacé la rubrique Cryptos par une rubrique IA dans Les essentiels parce-que je trouve que l’actu sur les cryptos tourne un peu en boucle et qu’elle est trop pointue pour passionner les foules. Suite à la remarque de Maxime, un abonné, sur l’accessibilité, j’ai aussi modifié le jaune des typos pour améliorer le contraste. Retrouvez notre groupe Facebook https://www.facebook.com/groups/citronium/ pour continuer à papoter ensemble et donner votre avis sur les sujets abordés dans ce numéro.

 

1. EDITORIAL


LE DEBRIEF

L’édito de la semaine par Eric Dupin – NEW : version audio 🔥


Eric Dupin

La proposition de loi visant à lutter contre la haine en ligne est en examen à l’Assemblée nationale depuis mercredi 3 juillet. La haine, c’est mal, je n’aime pas tellement. Vous non plus, très probablement. Alors la « cyberhaine », vous imaginez…
Et pourtant, si cette loi sur la haine et le harcèlement sur internet part probablement d’une bonne intention (comme toutes les lois bien sûr, hum… ), elle finit par aboutir à une sorte de mélasse dont on dirait qu’elle a pour objectif d’agréger tous les termes à la mode dans l’actualité du moment. Allez hop, mettez-moi un brin de racisme, deux doigts de terrorisme, une pincée de harcèlement sexuel (comme si le harcèlement sexuel avait quelque-chose à voir avec la haine…), une cuiller de handicap, le tout saupoudré d’une petite couche de religion bien sûr, et vous avez votre loi emballée, pesée, prête à consommer.
C’est ridicule. Rien que le nom déjà. Ensuite, bien malin celui qui saura définir ce qu’est « la haine », ce mot galvaudé et vidé de son sens et qui aurait à jamais dû rester simplement le titre d’un excellent film.
D’autre part il me semble qu’internet et les réseaux sociaux sont déjà très largement encadrés, observés et censurés, notamment par les plateformes elles-mêmes, même s’il est vrai qu’elles sont plus promptes à dégager un bout de sein qu’un homme se faisant égorger. De plus, les lois de la République me paraissent aussi convenir au contexte d’internet, à condition que l’on fasse en sorte de les appliquer, ce qui est loin d’être toujours le cas (essayez de signaler un contenu que vous jugez illicite, bon courage pour savoir à qui vous adresser).
Nous avions le greenwashing, nous aurons désormais le « minoritywashing », autrement dit un truc dégoulinant de bons sentiments qui permet à ses auteurs de montrer à quel point ils se soucient du sort des minorités stigmatisées. Un truc qui ne va absolument rien changer, mais qui va faire le bonheur de tous les apprentis-censeurs, que ce soit votre voisin, les services de modération des réseaux sociaux, et même le CSA.
Mais faut-il s’en étonner ? Cette loi est finalement à l’image de notre société, et de nos députés : révélatrice de cette sale manie de vouloir absolument nous surprotéger de tout, des méchants, et pire, de nous-mêmes. De gré ou de force. C’est 1984, mais c’est pour notre bien, voilà.

Parlons-en dans notre groupe Facebook

Eric

CINQ SUR CINQ 🔥

Si tu ne dois retenir que l’essentiel de cette semaine, c’est ici


Commençons avec du brutal, parce-que là on tient vraiment l’info de la semaine ! Popeye avait raison, avec des décennies d’avance. A eux aussi il va peut-être leur falloir une bonne dose d’épinards, vu les ambitions affichées de leur patron. Mais j’ai un peu de mal à y croire, ayant toujours vu Tim Cook comme un super comptable plutôt que comme un visionnaire. Le gars ne me donne absolument pas l’impression d’être un geek ni un homme passionné par LE produit et l’innovation comme le sont les grands créateurs à l’image de Steve Jobs ou Elon Musk. D’ailleurs, en parlant de création, cela pourrait être un bon sujet de Bac : la censure est-elle compatible avec l’inventivité ? En tout cas, voici cinq pays où il fait bon vivre pour l’internaute moyen… Samsung pris les doigts dans le pot de confiture, c’est drôle mais cela ne m’étonne que moyennement. Dans un autre genre de moeurs douteuses, c’est le fondateur d’Android qui nous offre l’histoire bien sordide de la semaine. Je me suis toujours demandé pourquoi les fabricants de smartphones et les développeurs d’applications n’avaient jamais implanté ce genre de fonctionnalité qui nous incite à regarder l’objectif plutôt que l’écran quand nous nous filmons.

PAS VU PAS PRIS

Si tu veux briller dans les dîners en ville avec de l’inédit, c’est ici


Si vous n’êtes pas super à l’aise avec l’anglais, copiez-coller l’url des articles ici (case de gauche), et vous aurez leur traduction en français.

  1. Dessiner des b… pour parodier les algorithmes de Google
    Cette expérience signée Mozilla rappelle à quel point les conditions d’utilisation des réseaux sociaux, que l’on pourrait de prime abord envisager comme une succession de termes neutres, sont marquées idéologiquement et culturellement..
  2. Supprimer les voyelles, une tendance qui n’est pas née avec les startups
    Non, Flickr, Tumblr, Grindr et autres n’ont pas été les premiers à faire sauter les voyelles d’un nom commun pour en faire une marque. Et MGMT portait un autre nom, avant…
  3. Et si la technologie et les réseaux sociaux… resserraient les liens familiaux ?
    On se dit parfois par messagerie électronique sur son smartphone des mots d’amour que l’on n’oserait pas se dire en face. Chérie, j’achète du pain en rentrant (et je t’aime).
  4. Bienvenue dans la ville où la température a le plus augmenté au monde ces dernières années
    A Longyearbyen, la ville la plus septentrionale du monde, les températures ont augmenté de 4°C, dévastant les maisons, la faune et même le cimetière. Le reste de la planète tiendra-t-il compte de son avertissement ?
  5. L’impossible publicité des sites et pour adultes sur les réseaux sociaux
    La fondatrice d’un réseau social dédié au plaisir féminin réalise à quel point il est difficile, voire impossible de faire la promotion de son site sur les réseaux sociaux, très prompts à censurer tout contenu de ce type, sans distinction, et parfois avec des normes sexistes.

LES ESSENTIELS

L’actu des cinq principales thématiques du moment


  1. AR/VR
    Le Palais Brongniart se met au street art et à la réalité augmentée
    Du 25 juillet au 30 août, le Palais Brongniart présente la première édition de Street Packing, exposition de projets street art. Les visiteurs pourront également profiter d’une expérience de réalité augmentée avec l’application Artivive qui leur permettra de voir l’œuvre s’animer sous leurs yeux.
  2. Automobile
    La première Mini électrique sera dévoilée le 9 juillet
    Le véhicule sera probablement commercialisé sous le nom de Mini Cooper SE 2020 et arrivera sur une sélection de marchés, principalement en Europe, notamment en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède et en Norvège.
  3. Intelligence artificielle
    Le CAC40 va s’essayer à l’intelligence artificielle
    Quand les gros industriels français découvrent la lune quelques avec quelques années de retard, ça promet forcément de faire des étincelles. Surtout quand on apprend qu’ils vont commencer par un « diagnostic ». Genre, bon alors voyons voir, c’est quoi cette IA dont on entend parler partout, très cher ?
  4. Marketing d’influence
    Un documentaire tente de comprendre (et expliquer) les arnaques du marché de l’influence sur Instagram
    « L’économie d’Instagram est un peu construite comme le Far West. Tout le monde essaie de la déchiffrer ». Indice : apparemment ce sont ceux qui en parlent le moins qui y arrivent le mieux.
  5. Smart city
    La ville qui est une des pionnières dans la Smart City
    Cette ville française de 11000 habitants se veut de plus en plus connectée, intelligente, et entend réaliser près de 200.000 euros d’économies sur cinq ans pour seulement 30.000 euros d’investissements selon son maire.

 

2. PRATIQUE

LE METIER QUI RENTRE


5 outils d’analyse Instagram

Instagram est devenu incontournable pour toute communication de marque qui essaie de tenir à peu près la route. Mais comme souvent, nous pêchons dans l’analyse des impacts de nos actions. Voici cinq outils d’analyse Instagram qui devraient aider à faire le job sans trop se prendre la tête.

Instagram Insights

Commençons par la base, l’outil d’Instagram lui-même. Instagram Insights vous fournit des indications sur vos abonnés et sur la manière dont ceux-ci réagissent à vos contenus. Vous verrez ainsi combien de comptes vous avez touchés sur la semaine écoulée, ainsi que le nombre de personnes par jour. Les données démographiques de votre audience couvrent le sexe, l’âge et la géolocalisation. Cela vous aidera à mieux cibler vos contenus et à affiner votre stratégie marketing sur Instagram.

Talkwalker

L’outil d’analyse de Talwalker est l’un des plus complets du marché, et c’est d’ailleurs ce dernier qui a inspiré ce post. Il permet de monitorer plusieurs éléments, comme les stories, les hashtags, les concurrents, mais également le profil démographique des abonnés, le détail des posts, le taux d’engagement des utilisateurs, ou encore les mentions de la marque.

Iconosquare

Iconosquare permet de contrôler les résultats de vos publications sur plusieurs comptes, et d’analyser également comment votre planning de publication peut jouer sur la croissance ou au contraire la diminution de votre nombre d’abonnés. Iconosquare permet également de comparer les influenceurs en fonction de leur nombre d’abonnés et de leur taux d’engagement. Du fait de la possibilité de suivre plusieurs comptes, l’outil est adapté aux agences ou pour les entreprises dans lesquelles plusieurs services utilisent un compte Instagram, comme les RH, le support technique, le marketing, les ventes etc.

Keyhole

Keyhole permet de suivre les URL, les hashtags, les mots-clés et les mentions de votre nom, mais également de surveiller les publications contenant des hashtags et mots-clés prédéfinis. En plus de vous indiquer le nombre d’occurrences d’un hashtag donné, Keyhole vous fournira des infos sur les posts les plus populaires contenant votre hashtag ainsi que ceux ayant généré le plus d’engagement. Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir la synthèse de toutes ces données par e-mail.

Crowdfire

Crowdfire se connecte à l’ensemble de vos comptes (réseaux sociaux, sites web, blogs), met en interaction ces données et et surveille vos comptes en temps réel pour améliorer votre visibilité sur le web. Le service permet de découvrir du contenu qui correspond à vos centres d’intérêts, de publier facilement du contenu provenant de vos blogs et de vos sites, de personnalisez automatiquement vos publications pour tous vos profils sociaux, et bien sûr de programmer et analyser.

Dites-moi ce que vous en pensez dans notre groupe Facebook

L’APPLICATION


L’une des apps les plus étranges qu’il m’ait été donné de tester. Hear a été conçue pour « manipuler » en direct les sons naturels de votre environnement. La fonction principale de l’application est d’éliminer les bruits « durs » pour les remplacer par des sons plus tranquilles. C’est également idéal pour se concentrer dans les endroits bruyants. Cependant, Hear devient vraiment un truc bizarre mais étonnant lorsque vous commencez à ajuster les réglages pour voir quel genre de combinaisons de bruits étranges vous pouvez trouver. Amusez-vous à parler en modifiant les réglages, c’est fou.

/ En savoir plus

 

OBJET DE CURIOSITE


Ransomly

Ce drôle de petit machin à l’aspect minéral d’une autre planète est un « beacon », un objet connecté via une petite balise bluetooth low energy (BLE) qui supprime l’accès à l’écran d’accueil des smartphones alentour dans un rayon paramétrable pouvant aller jusqu’à environ 4 mètres. L’idée est que les gens lâchent leur smartphone et se reconnectent directement entre eux. C’est sympa, mais… pour que cela marche il faut avoir installé l’application Ransomly sur son smartphone et avoir le BlueTooth activé. D’autre part l’app n’est disponible que sur Android pour le moment. Mais l’idée est intéressante et ça coûte 40 balles.

/ En savoir plus

 

3. LE FIL A COUPER LE BUZZ


#LIRE

Je ne l’ai pas forcément lu mais je le sens bien


Les Furtifs

Dans Les Furtifs, son dernier livre, l’écrivain de science-fiction Alain Damasio affirme observer une privatisation croissante de nos villes, et dresse le portrait de métropoles françaises façonnées par des intérêts privés, segmentées et conçues pour une classe d’actifs aisés. Une fiction d’anticipation inspirée par l’évolution actuelle de nos agglomérations. Attention, la typographie particulière de ce livre peut le rendre un peu difficile à lire sur certains supports numériques.

/ En savoir plus

 

#VOIR

Un Insta, un film, une fiction, un site et le reste


The Guardians

Vladimir Antaki est un photographe né en Arabie Saoudite et vivant à Montréal. Pour sa série The Guardians, Antaki a voyagé à travers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Amérique, photographiant des commerçants ou « Guardians ». Ces Gardiens sont les gardiens de ce qu’Antaki appelle les « temples urbains », ces boutiques indépendantes, des espaces uniques qui, à une époque où les magasins de chaines et de marques squattent l’espace marchand, évoquent une époque et un mode de vie urbains appartenant de plus en plus au passé.

/ En savoir plus


#PODCAST

Des victuailles pour tes oreilles


Late Blossom

« Il y a 3 ans, alors âgée de 30 ans, je me découvre une attirance pour les femmes. Très vite, je comprends que je ne suis pas seule. Autour de moi beaucoup de femmes ‘hétéro’ vivent le même ‘chamboulement’. Il y a quelques mois j’entreprends alors de faire entendre leur voix, c’est le début du podcast Late Blossom. »
Late Blossom est un podcast créé par Françoise Nottrelet et Elisabeth Chaudière, qui parle des femmes qui aiment des femmes. Encore une fois, le format podcast et son intimité, sa proximité, démontre combien il est adapté à ces sujets et au story-telling qui en est souvent la marque de fabrique.

/ En savoir plus

 

 

4. TABLEAU DE BORD


AGENDA

Sors de chez toi et rencontre des vrais gens


Web West Festival

Start-ups et rock font-ils bon ménage ? Réponse au Web West Festival, un événement original qui mêle digital, musique et rencontres business et qui a pour particularité de se dérouler au coeur du festival des Vieilles Charrues (qui au passage a perdu un peu de son identité « rock » puisque j’ai vu que cette année Booba, David Guetta et Zazie allaient s’y produire, comment dire…). Ceci mis à part, j’adore le logo de ce festival.
Quand : jeudi 18 juillet 2019 et vendredi 19 juillet 2019
: Espace Glenmor – Carhaix Rue Jean Monnet Kerampuilh – Carhaix,29270

/ En savoir plus

À LA LOUPE

Parce-qu’il faut que tu saches


Fraude aux noms de domaine : comment les cybercriminels copient les sites web des marques pour piéger les internautes

C’est trop facile d’enregistrer un nom de domaine, et du coup les fraudeurs s’en régalent. Récemment, des utilisateurs ont reçu un e-mail qui semblait venir de Chronopost, leur annonçant l’arrivée de leur colis accompagné d’un lien. Ce lien menait vers une page web Chronopost qui paraissait légitime mais qui avait pour seul but de dérober les informations personnelles des utilisateurs.

/ En savoir plus (PDF)

 

DEALTRONIUM 🔥

La sélection des bons plans de la semaine


1. Tablette HUAWEI MediaPad T5 10 Wi-Fi

Écran de 10.1″ Full HD 1080p. Capacité de la batterie: 5100 mAh. Format de fichier vidéo: *.mp4, *.3gp. GPS: GPS, AGPS (AGS2-W09 et AGS2-W19 non pris en charge), GLONASS et BDS. Je profite de ce bon plan.

2. Blink XT – Système de sécurité à domicile avec détection de mouvement, montage mural, vidéo HD, 2 années d’autonomie de la pile et stockage dans le Cloud inclus – Système à 3 caméras

C’est pas qu’on est parano, mais à l’approche des vacances, pouvoir surveiller sa maison à distance est peut-être préférable, surtout avec une telle réduction sur le prix. Je profite de ce bon plan.

3. Fossil Homme Analogique Quartz Montre avec Bracelet en Acier Inoxydable

A ce tarif (économie 100 euros) c’est peut-être le moment de craquer pour une montre connectée non ? Je profite de ce bon plan.

 


THAT’S ALL FOLKS !

Un feedback, une remarque, une suggestion ? Ecrivez-moi

Numéros précédents | Faites connaitre Citronium et touchez des commissions sur les abonnements | Mes autres prestations

 

 

La lettre de veille Tech & Innovation d’Eric Dupin

Directeur de la publication
Éric Dupin

Citronium est édité par
Eric Dupin
35 rue de Marseille 69007 LYON

#MinorityWashing

Ça vous a plu ? Abonnez-vous !

Sans engagement, juste mon adresse email (et mon nom et prénom si je veux). Je recevrai gratuitement les prochains numéros de Citronium.
Abonnement gratuit, sans engagement et résiliable à tout moment. Citronium ne transmettra jamais votre adresse e-mail à des fins promotionnelles.
   

Laisser un commentaire