Télégrammes Hop, les bavards, pardon, les créateurs de contenus de Clubhouse vont pouvoir monétiser leur prose. Un modèle économique en vue pour l’app de conversations ? Cela étant, pas besoin de ça pour attirer les convoitises apparemment. D’ailleurs, vous avez

Réseaux sociaux

Télégrammes

Hop, les bavards, pardon, les créateurs de contenus de Clubhouse vont pouvoir monétiser leur prose. Un modèle économique en vue pour l’app de conversations ?

Cela étant, pas besoin de ça pour attirer les convoitises apparemment.

D’ailleurs, vous avez demandé la Hotline, ne quittez pas !

Ce qui fait quand même beaucoup d’actus Clubhouse d’un coup, on est d’accord.

Pendant de temps, dans l’indifférence générale, l’ancestral Yahoo Q/R tire sa révérence. C’est la routourne qui tourne (vite).

Et Brut lance sa plateforme de streaming BrutX, avec des films, des séries et des Docs. BrutX, on dirait le nom d’un personnage d’Astérix, non ? Ah bon.

Si tu veux vite savoir si tu fais partie des comptes hackés sur Facebook (bâillement), voici comment faire.

Bah si tu es juste sur LinkedIn, tu es tranq… Ah ben non plus en fait.

Mais, mais, Android va restreindre la curiosité des applications ? Que se passe-t-il à Mountain View pour qu’on ait droit à cet assaut de vertu ?

D’ailleurs, de son côté, YouTube envisage de se soucier du bien-être mental de ses membres en leur cachant les “J’aime pas” sous leurs vidéos.

Et puisqu’on parle de Google, bientôt une nouvelle version des oreillettes Pixel Buds ?

Ce qui fait quand même beaucoup d’actus Google d’un coup, on est d’accord.

L’audio, toujours l’audio, avec la naissance en grande pompe de RadioPlayer. Je ne vois pas trop la nouveauté par rapport à d’autres apps de radio qui existent depuis des années mais bon, wait and see. Une suggestion : proposer une offre d’abonnement payant en échange de radios sans publicités, car la pub omniprésente a fini de me dissuader d’écouter la radio tant c’est devenu insupportable. Et je ne suis certainement pas le seul.

Sinon, le macaque qui joue a Pong pendant qu’un décodeur peut anticiper ses mouvements grâce à deux implants cérébraux, ça te fait quel effet ? Si c’est applicable à des personnes handicapées pour leur permettre de retrouver une certaine autonomie, c’est génial. Mais ce truc d’implants cérébraux me met toujours aussi mal à l’aise. Et d’ailleurs je ne suis pas certain qu’on ait demandé son avis à ce brave singe. Mais je chipote.

Continuer la lecture :  On pose tout et on recommence

Puisqu’on est dans la faune, dans le futur et dans Elon Musk (enfin façon de parler), si on se faisait un petit Jurassic Park en vrai ? Il va le faire, il va y arriver j’en suis sûr.

Amazon vs. syndicats : 1-0 (pour le moment). On devrait leur envoyer Philou, il ferait moins le malin Jeff.

Prêt pour le masque du futur ? Pas moi. D’abord parce qu’il me fait penser à la muselière d’Hannibal Lecter, ensuite parce que j’espère bien que le masque n’a pas de futur, ou alors on est très mal barrés.

On s’en fout, on va bientôt avoir des Brigades du silence, tu peux ranger tes boules Quies (ou ta 22 Long rifle) et faire la paix avec tes voisins.


À la petite semaine

Bienvenue à la crèche

Être un manager bienveillant, c’est sûrement très bien. Que cette bienveillance généralisée à l’open space finisse par devenir une sorte d’injonction au bonheur en entreprise, c’est plus gênant. C’est pourtant ce qui semble se passer au sein de nombre de boîtes, jusqu’à en devenir légèrement cucul la praline. Mais après tout, on a peut-être aussi les managers que l’on mérite. À vouloir être chouchoutés comme de petites créatures fragiles, certains collaborateurs (pas tous) peuvent susciter cette forme de prévenance qui tourne parfois à l’infantilisation.

Les romanciers plus forts que les algorithmes

Et si confier les prévisions et la lecture de l’avenir aux intelligences artificielles était une très mauvaise idée ? Il faut dire que, de l’élection inattendue de Trump au Brexit, les algos se sont souvent royalement plantés, alors que les fulgurances prédictives de certains auteurs visionnaires de romans à succès se sont avérées réalistes, quelques années, voire quelques décennies plus tard. Bref, le Big Data prédictif a encore des progrès à faire. Et il est quand même plus agréable de lire un bouquin que des courbes statistiques, non ?

Vent de révolte contre Tesla ?

Les promesses de Tesla sur les capacités de conduite autonome “FSD” (Full Self Driving” de ses voitures, notamment à travers la voix d’Elon Musk et de ses annonces sur Twitter, commencent à venir à bout de la patience de certains utilisateurs. Il faut dire que tout est fait pour laisser penser que les modèles de la marque sont proches de l’autonomie de niveau 5, alors que dans la réalité elles sont au niveau 2, et que d’autres constructeurs proposent désormais des fonctionnalités équivalentes. Du coup les esprits s’échauffent sur Reddit et certains envisagent la possibilité d’une action collective en justice.

Continuer la lecture :  Mes outils et mes sources

Quand l’IA s’invite au musée

Entraîner une intelligence artificielle à décrire des œuvres picturales sous l’angle émotionnel peut parfois conduire à de drôles d’interprétations. Des chercheurs de l’université de Stanford ont mis au point un algorithme capable de reconnaître les expressions et émotions qui se dégagent de tableaux. Avec des résultats assez étonnants, voire complètement à côté de la plaque, comme cette description de la Persistance de la mémoire de Dali, où l’IA voit un animal mort gisant sur le sol.

TikTok, entrez c’est pour un job

Ceux qui voient en TikTok un truc totalement superficiel pour ados en quête de reconnaissance se trompent de plus en plus, et risquent de passer à côté d’opportunités professionnelles on ne peut plus sérieuses. Outre son côté rigolo, TikTok (et dans une certaine mesure Snapchat) est aussi en train de se transformer en… réseau social professionnel, sur lequel de grosses boîtes n’hésitent plus à chercher des profils pointus pour les recruter, quitte à se faire aider par des influenceurs bien implantés sur la plateforme. Tremble, LinkedIn.

Les fantômes de l’industrie

L’entreprise doit-elle tuer le père ? Une réflexion originale sur la façon dont les fondateurs et/ou managers charismatiques, devenus des icônes, marquent la culture d’une entreprise même plusieurs années après leur disparition, un peu comme des rock stars avec leur groupe. On pense évidemment à Steve Jobs, dont le fantôme hante encore les locaux et les esprits chez Apple, à tel point que son bureau est resté intact, comme un sanctuaire dans lequel même Tim Cook vient parfois se ressourcer et peut-être prendre une dose d’inspiration.

NFTs, les nouveaux collectionneurs

J’ai déjà mentionné la drôle de folie des NFTs ici depuis quelques numéros, mais voici un article complet qui pose le truc et explique à qui profite cette collectionnite numérique d’un nouveau genre, née en 2017. Un truc pas évident à saisir au début mais dont le concept est finalement fondé sur le même principe qui est à l’origine de toute spéculation autour de l’art : la rareté, ou même l’unicité d’une œuvre.

Continuer la lecture :  J'ai tout cassé Citronium

Shopification

La transformation numérique, ce sont les commerçants qui en parlent le mieux, et qui la vivent au quotidien quand ils ont décidé de prendre le taureau par les cornes. Avec la pandémie, nombre d’entre eux ont acquis les bases de la vente en ligne à marche forcée, question de survie. Un acteur particulièrement bien taillé pour la situation en a profité dans les grandes largeurs puisqu’il a vu ses revenus croître de 86 % en 2020 pour atteindre 2,9 milliards de dollars. Cet acteur, c’est Shopify, chez qui tous les apprentis e-commerçants se sont rués pour monter leur boutique en ligne en quelques clics pour sauver les meubles pendant les confinements. Bon, de là à parler de la fin d’Amazon, on va se détendre un peu hein.


La bonne adresse

Si tu es allergique à Google et jaloux de tes données privées, ne lis pas ce qui suit. Sinon voici un nouveau service qui arrive à point pour nous aider à numériser, classer et archiver nos documents papier (puisque malgré 25 ans d’internet et de digital ils continuent à envahir placards et boîtes aux lettres). Produit de l’incubateur Area 120 de Google, Stack est conçu pour convertir et conserver des copies PDF de tous tes documents. Stack emprunte la technologie sous-jacente au puissant outil d’entreprise DocAI de Google pour l’analyse des documents afin de les organiser en catégories – ou, en langage Google, en piles – et de permettre de rechercher des mots dans le texte. Plusieurs catégories sont déjà disponibles (véhicule, banque, ID, factures, maison…) mais il est possible d’en créer d’autres. L’idée est de faciliter et d’automatiser au maximum l’archivage de documents au format numérique. Disponible uniquement sur Android pour le moment, mais compatible avec Google Drive.


C’EST DÉJÀ FINI ? C’EST DÉJÀ FINI. À la semaine prochaine !

Peut-être mon article le plus important
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire