Petits changements sur Citronium

Homme stylo papier bureau

Tu me connais un peu, je n’aime pas trop la routine. Cela s’applique également à cette newsletter, que je fais évoluer régulièrement.

Ces derniers temps j’ai analysé mon comportement vis-à-vis des nombreuses infolettres auxquelles je suis abonné, et, indépendamment de l’intérêt de leur contenu, je me suis demandé pourquoi j’en ouvrais certaines et pas d’autres.

Il y a bien sûr des éléments de réponses liés au temps dont on dispose quand une newsletter arrive dans sa boite aux lettres, ou à notre disponibilité d’esprit à ce moment-là. Mais ces éléments sont par définition insaisissables et aucun éditeur de newsletter ne peut réellement agir dessus car ils sont le fruit du hasard. Et puis il y a le reste : l’attachement à une infolettre, à une personne, son auteur, l’attrait du titre et la promesse de ce que l’on va y trouver.

Je me suis souvent demandé s’il fallait surprendre à chaque fois ou au contraire assurer une continuité dans la forme. Je n’ai pas la réponse.

En revanche, il ressort de cette petite réflexion un point que l’on aborde finalement assez rarement, celui de la taille de la newsletter. J’ai l’impression que j’ouvre moins souvent les newsletters dont je sais qu’elles sont très longues, et que là aussi j’ai tendance – un peu inconsciemment – à privilégier les formats plus courts.

Ce qui va à l’encontre de ce que j’avais toujours pensé (et fait) jusqu’à présent, très anxieux à l’idée de “ne pas t’en donner pour ton argent”, alors que Citronium est gratuit 🙂

Tout ça pour dire qu’à partir du prochain Citronium je vais davantage me focaliser sur la curation et “l’éditorialisation” des infos et liens proposés, et que l’édito que tu es en train de lire sera probablement le dernier (sauf si ce changement provoque de vives protestations bien sûr) 🙂

En fait, plutôt qu’un grand blabla d’intro je préfère privilégier la “mise en scène” des liens que je vais te proposer, afin de te fournir un bon résumé de l’actu Tech de la semaine à ma sauce, en faisant passer mon point de vue par ce canal, mais dans un format plus court, plus compact.

Il y aura peut-être de temps en temps un petit mot en intro, mais il sera bref et occasionnel.

On y va comme ça ?


Télégrammes

Google ou l’art de tourner une contrainte à son avantage. En même temps c’est de bonne guerre, j’aurais fait pareil on va pas se mentir.

Continuer la lecture :  Peut-être mon article le plus important

Facebook a sorti l’arme nucléaire contre les éditeurs de presse australiens. Ils ont joué, ils ont perdu. Je serais tenté de dire : karma.

Il n’y a pas que les réseaux sociaux qui adorent connaitre toutes nos petites habitudes. Les emails aussi, y compris celui-ci, qui me permet de savoir par exemple le taux d’ouverture de Citronium chaque semaine, et quels liens ont été les plus cliqués.

Planifier et payer ses titres de transport dans une même app, on en rêvait depuis longtemps, et cékiki l’a fait encore une fois ? C’est Google. Bon on se calme, ce n’est pour le moment valable qu’aux US.

A propos de payer, tu pourras bientôt rémunérer tes Youtubeurs préférés en applaudissant.

Bon, là, sérieusement quand même, à quel moment on passe du buzz marketing à la quasi-escroquerie ?

Effet Covid ? Le groupe MK2 annonce l’ouverture prochaine d’un concept “unique au monde” de cinéma-hôtel pour profiter de projections privées dans l’intimité d’une chambre, entre autres services. L’écran noir de nos nuits blanches, donc, comme dirait l’autre.

TikTok s’intéresse à ta silhouette, mais la gendarmerie veille.

Pendant ce temps, retour à la bonne vieille suite logicielle sous licence unique chez Microsoft.

La France adoube Elon Musk et sa galaxie de satellites Starlink qui vont diffuser les internets à haut débit jusqu’aux coins les plus reculés de la planète et donc de notre beau pays.

WhatsApp qui sort les rames, c’est beau.

Le Mobile World Congress fait de la résistance. Reporté à fin juin (au lieu de fin février), le grand salon annuel sur les technologies mobiles fera tout pour accueillir au moins 50 000 personnes au cœur de l’été. On y croit !

Un test Covid avec ton smartphone, rapide et fiable ? Des français l’ont fait, et comme d’habitude c’est le pognon qui manque pour produire le bazar à grande échelle.

Tu connaissais le bois transparent toi ? Pas moi. A quoi ça sert ? Cela peut remplacer le verre, en étant aussi résistant et beaucoup plus léger.

L’avenir de l’Europe est sur Netflix, et ça tourne mal.

Le JT de 13h de TF1 en PLS, sûrement un coup de Jean-Pierre Pernaut.

On s’en fout, Apple nettoie ses seringues, et ça change tout.


A la petite semaine

Amazon passe au vert

Continuer la lecture :  J'ai tout cassé Citronium

Alors là on tient l’histoire de la semaine, découverte sur The Verge et reprise sur Korii. Dans le cadre de sa lutte la syndicalisation des employés d’un entrepôt de l’Alabama, Amazon aurait modifié le timing d’un feu de circulation à l’extérieur de l’entrepôt afin que les syndicalistes ne puissent pas démarcher les travailleurs lorsqu’ils sont arrêtés au feu. A la demande de l’entreprise, le comté de Bessemer avait allongé la durée du feu vert le 15 décembre dernier afin de permettre aux travailleurs de quitter le chantier plus rapidement. Circulez y a rien à voir.

Aux US, le droit d’auteur auxiliaire de police

La police de Beverly Hills à Los Angeles n’a jamais autant aimé la musique. Durant les interventions, les forces de l’ordre diffusent de la musique avec leurs smartphones. Pour adoucir les mœurs ? Pas du tout. Il s’agit plutôt de tromper les algorithmes d’Instagram afin que les vidéos filmées par le public ne figurent pas sur le réseau social. L’algo d’Instagram (comme sur d’autres réseaux sociaux) identifie et supprime en effet automatiquement toute vidéo illustrée par une musique sous droits d’auteur. Pas vu pas pris Chef, merci les Beatles.

Humanité de synthèse

L’éditeur de jeux vidéo Epic Games vient de publier une première version publique de son générateur d’humains plus vrais que nature. Avec ce logiciel directement disponible dans un navigateur web, il est possible de manipuler directement les traits du visage, ajuster le teint de la peau et choisir parmi des types de corps, des coiffures, des vêtements, la dentition et bien d’autres choses encore. A quoi ça sert ? A créer facilement et très rapidement des personnages hyper réalistes pour des animations, des vidéos et bien sûr des jeux vidéo. Regarde les vidéos, ce n’est pas encore 100% parfait mais c’est déjà bluffant.

Montre-moi ta photo je te dirai pour qui tu votes

Hum, pas super rassurant ce truc. Une équipe de chercheurs de l’université de Stanford a mis au point un algorithme d’intelligence artificielle qui s’est avéré précis à un peu plus de 70% pour deviner la couleur politique d’une personne après avoir étudié une seule photo. Le dispositif est entraîné avec des données provenant d’un site de rencontres et d’autres sites qui présentent des photos de profil d’utilisateur et de leur positionnement politique. L’IA identifie des corrélations entre les caractéristiques faciales, la posture de la tête et l’orientation politique. Il parait que le logiciel plante quand on lui présente une photo de François Bayrou par contre.

Continuer la lecture :  Mes outils et mes sources

Laisse pas traîner ton Fisc

La mesure qui avait fait polémique l’an dernier lors de son annonce va finalement entrer en vigueur : le fisc va pouvoir exploiter les données des contribuables sur les réseaux sociaux. Si tu n’as pas déclaré ta piscine ou que tu roules en Ferrari alors que tu déclares un SMIC, c’est le moment d’éviter de trop afficher ta vie sur Instagram et autres car les algos du fisc risquent de ne pas te rater. Pour vivre heureux vivons cachés.

Déjà le clap de fin pour le cloud gaming ?

C’était il y a seulement deux ans la plateforme qui allait révolutionner l’approche du jeu vidéo. Mais Google a eu les yeux plus gros que le ventre et plie déjà ses gaules en fermant les studios de Stadia. Étonnant de constater quand même que le Cloud, qui a tellement bien fonctionné pour la reconversion d’entreprises comme Microsoft ou Adobe (entre autres), n’arrive pas séduire les gamers.

Chanter pour réapprendre à respirer

Un programme de six semaines développé par l’English National Opera et un hôpital de Londres propose des leçons de chant personnalisées pour aider à récupérer des difficultés respiratoires liées au coronavirus. Jusque là on apprenait à respirer pour chanter.


La bonne adresse

Je te parlais de Clubhouse la semaine dernière. Sans surprise, un écosystème d’applications et services est en train d’émerger. Notater fait partie de ces derniers, et il n’est d’ailleurs pas dédié exclusivement à Clubhouse mais également aux podcasts. Cette app à base d’IA (what else ?) propose des notes de synthèse sous forme de résumé écrit d’une Room ou d’un podcast que tu n’as pas pu suivre. Ce qui au passage pose question puisque ces transcripts représentent un enregistrement, ce qui va à l’encontre des guidelines de Clubhouse. Cela étant, Clubhous interdit de faire un enregistrement intégral au format audio de ses rooms. Ici on parle d’un résumé écrit… En version beta et uniquement en anglais pour le moment. Dans un autre registre, toujours pour Clubhouse, il y a aussi Host Notes pour mieux gérer ses Rooms à venir et Clubhype pour créer des images de Rooms.

On pose tout et on recommence
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire