Clubhouse est-il le nouveau gros truc ?

Micro dans studio Clubhouse

Comme je l’avais indiqué dans notre groupe Facebook, j’ai un compte Clubhouse, et j’explore cette nouvelle application fondée sur les échanges audio depuis trois semaines.

Moi qui suis depuis quelque temps relativement méfiant vis-à-vis des nouvelles plateformes sociales qui font le buzz, et qui n’ai rien trouvé de très excitant depuis Substack (dans un autre registre), j’avoue que Clubhouse attise mon intérêt et ma curiosité pour la première fois en quelques années.

Et ce principalement en raison de son format, exclusivement audio, qui contre toute attente semble séduire. Pour un passionné de longue date du son, de la magie de la radio, puis du podcast comme moi, cela ne pouvait que coller. Mais il n’y a pas que cela qui crée cette sorte d’addiction que l’on n’avait pas rencontrée depuis des lustres.

D’ailleurs, il suffit de regarder la diversité des Rooms et des sujets pour s’en convaincre. Alors certes le truc est d’abord, comme toujours, d’abord investi et préempté par les geeks et les early adopters trop anxieux de rater la dernière hyper, mais heureusement cela va bien au-delà. Je suis tombé par hasard cette semaine sur une Room qui parlait musique, avec des artistes agueri.e.s de tous horizons, que j’ai été invité à rejoindre en tant que speaker, et je me suis littéralement régalé des échanges et de la qualité des personnes présentes, que je n’aurais probablement jamais rencontrées et avec qui je n’aurais jamais dialogué sur un autre réseau social. Un petit moment hors du temps entre mon salon, Londres, Paris et New York, que j’ai savouré comme une gourmandise trouvée par hasard dans un placard…

D’ailleurs j’ai appris au passage que de nombreux musiciens faisaient déjà des live et des jam sessions sur la plateforme. Pas étonnant en fait.

Bon, on pourrait déjà écrire un bouquin sur le sujet pourtant encore très jeune et immature, et j’y reviendrai certainement prochainement. Le seul danger que j’y vois pour le moment est de se laisser happer par un truc assez chronophage et tellement tentant.

La dernière fois qu’on avait connu ça, c’était avec Twitter. Mais poster un tweet ne prend que quelques secondes. Avec Clubhouse, tu sais que si tu mets un pied tu vas y passer au moins quelques minutes. Voire une demi-journée. Voire plus.

Mais il y a tellement de choses à imaginer sur cette plateforme qui sent encore la peinture fraiche…

Note : c’est pour le moment uniquement sur invitation, mais si ça t’intéresse je dois pouvoir te faire rentrer. Demande-moi en répondant à cet e-mail avec ton n° de mobile. Et suis-moi bien sûr 🙂


Télégrammes

Si tu utilises Gmail, change vite ton mot de passe.

Continuer la lecture :  Le crash-test des fanboys

D’ailleurs, puisqu’on parle sécurité, Google va activer FaceID pour l’accès des onglets privés de Chrome sur iOS.

Sinon, toujours dans le chapitre de la confidentialité, l’autre versant de Clubhouse, un peu plus sujet à caution. Mais tu sais depuis longtemps que si c’est gratuit c’est toi le produit.

Tiens tiens, j’en parlais justement cette semaine dans un talk sur Clubhouse, ça n’aura pas attendu longtemps pour que tonton Zuck s’intéresse de près au sujet.

Livrer des hamburgers à la campagne ou des vaccins Covid 19 en Afrique, c’est un job tout indiqué pour les drones.

A propos de drones, la toute nouvelle version de Dronestagram est là, toute chaude sortie des presses hier ! Et tu peux maintenant acheter des versions imprimées sur cadre ou toile des meilleures photos.

Twitter aurait des ambitions dans le premium, le shitstorm va-t-il devenir payant ? Suspense…

Plus intéressant, toujours chez Twitter, l’algorithme à la carte. Ça va loin là.

Pendant ce temps, Zoom ajoute des filtres pour égayer les visioconférences, youpi. Fais gaffe de ne pas te transformer en chat (voir plus bas dans ce numéro).

La nouvelle saison du Championnat de France des startups vient de débuter, carte des équipes en compétition.

Ça on le sait depuis longtemps (quand on n’est pas un fanboy aveuglé par le culte de la marque), mais ça va mieux en le disant.

Tiens, à propos de voiture autonome, imagine un bon vieil écran bleu de la mort à 130 sur l’autoroute. Je sais elle est facile, en vrai je n’en n’ai pas vu depuis Windows XP.

Sinon, cette semaine a été présenté dans le plus grand calme le smartphone le plus dingue depuis l’annonce de l’iPhone.

Côté tech, je te parlais de l’intelligence qui s’invitait partout dans les objets, et prochainement dans les vélos, voilà qui arrive.

On s’en fout, l’app TousAntiCovid va peut-être enfin servir à quelque-chose.


A la petite semaine

Le libraire devenu philanthrope

Jeff Bezos a annoncé qu’il allait quitter la présidence d’Amazon dans quelques mois, mais pour faire quoi frérot ? S’il a déjà commencé à financer plusieurs projets philanthropiques, notamment des associations qui aident les familles sans domicile fixe, et à créer de nouvelles crèches dans des quartiers défavorisés, c’est surtout l’empreinte qu’il aura laissée au cours de ses années Amazon (soit en gros les 25 années passées) qui nous intéresse. Il fait partie de ces happy few qui peuvent ajouter cette ligne sur leur CV : “J’ai changé le monde”. Ça doit pouvoir aider pour retrouver un boulot.

Continuer la lecture :  Digital politik

La vidéo, nouveau Graal de la communication en entreprise

La vidéo n’est pas juste un vecteur de célébrité pour Youtubeurs en quête d’audience. Avec la pandémie, ses usages ont explosé en entreprise, permettant à tout un écosystème d’outils et de services d’éclore, sans parler du pur hardware (si tu as essayé de trouver une webcam décente à acheter entre mars et juin dernier tu vois de quoi je parle). Livestorm, plateforme de communication vidéo pour les entreprises, a réalisé le Baromètre 2021 sur l’évolution de la communication vidéo en partenariat avec Harris Interactive. Selon cette étude, 9 cadres sur 10 indiquent que leur entreprise utilise aujourd’hui des outils de communication vidéo et la même proportion pense les utiliser autant, sinon plus, dans les prochaines années…

“Je ne suis pas un chat”

Comment faire 10 millions de vues sur YouTube en quelques heures avec un extrait de réunion ennuyeuse en visio entre avocats ? Mettre un filtre “chat” sur son visage. Succès garanti. J’ai hésité à mettre cette anecdote dans les Télégrammes mais je me suis dit que cela méritait quand même de figurer ici tant le truc est savoureux. Je crois même que cela restera déjà comme l’une des vidéos les plus drôles de l’histoire d’internet, je n’en peux plus de me taper des barres à chaque visionnage.

Visio : 1 – Cerveau : 0

On a déjà beaucoup parlé (ici aussi) des effets indésirables de l’abus de visioconférence sur notre mental, ou des moments inattendus et parfois presque poétiques que cela peut générer (voir ci-dessus). Dans cette analyse fouillée, on en apprend davantage sur les processus cérébraux et physiques qui peuvent rapidement conduire à la “Zoom fatigue”. En cause, notamment, le manque de communication non verbale lors de ces échanges, et de signaux faibles qui régissent généralement la prise de parole en groupe.

Cher télétravail

On le pressentait un peu mais cela va mieux en le disant, et en comptant surtout. Intéressante analyse du Parisien sur le coût (ou les coûts cachés) du télétravail. Équipement, chauffage, électricité, café, rien n’est oublié dans ce calcul qui montre que travailler à la maison pourrait coûter jusqu’à 100 euros par mois si l’on cumule tous les postes de dépenses. Note : l’article est payant mais tu peux le lire en entier tout à fait légalement en cliquant sur le bouton Mode lecture de ton navigateur.

Van avec vue (et toit-terrasse) cherche télétravailleurs

Allez, puisque nous sommes sur le télétravail, restons-y encore un peu avec ce concept de van pour travailleur nomade, qui permet de s’évader pour bosser où l’on veut, sans contraintes et avec vue. L’engin, imaginé par Nissan, offre même un toit-terrasse avec parasol pour se relaxer entre deux sessions Zoom. Le projet étant né avec la crise sanitaire, le constructeur a également pensé à équiper la boîte à gant d’une lampe à UV antibactérienne pour pouvoir désinfecter ses affaires.

Continuer la lecture :  Rooms are the new stories

Convaincre quelqu’un en 140 signes, c’est sans espoir

Depuis ses origines, Twitter est (et reste) un média essentiellement prisé et investi par les geeks, les journalistes et les communicants, puis, dans un second temps, les politiques. Le grand public est arrivé après, parfois pour le meilleur, souvent pour le pire. Dans un bouquin qu’il vient de publier, le journaliste Samuel Laurent dresse un portrait désabusé de la plateforme sur laquelle il a souvent pris des coups pour juste avoir tenté de rétablir la vérité de certains faits. Pour lui, Twitter est le média de la colère. Bon tout n’est pas perdu, on peut aussi y trouver de vibrants hommages (mets le son).

Les cinémas s’invitent dans le game

En Corée du Sud, un réseau de salles de cinéma a eu la bonne idée de mettre ses écrans en location à destination des gamers. De nombreux cinémas du pays étant fermés en raison des restrictions liées aux coronavirus, ou ne pouvant ouvrir qu’avec une capacité de 50 %, la chaine CGV a eu l’idée de louer ses salles aux joueurs pour générer une nouvelle source de revenus. Il suffit de venir avec ses manettes, et pour l’équivalent de 90 dollars, quatre joueurs peuvent profiter de leurs exploits sur grand écran, et le gros son qui va avec, pendant deux heures.


La bonne adresse

Le monde des applications est toujours plein de surprises. Blasé, tu penses avoir fait le tour de la question après en avoir testé des centaines (des milliers ?). Mais non en fait, il y a toujours cette nouvelle app – utile ou pas – qui va te surprendre par sa pertinence ou ce qu’elle apporte. C’est le cas avec Colorize, une application toute simple (mais certainement extrêmement sophistiquée dans son fonctionnement) à base d’IA, qui colorise les photos en noir et blanc. Si tu es assez vieux pour en avoir quelques unes qui trainent dans un tiroir (sinon demande à tes parents) scanne-les et teste, le résultat est étonnant de précision et de réalisme dans le traitement des couleurs.


C’EST DÉJÀ FINI ? C’EST DÉJÀ FINI. À la semaine prochaine !

Bienvenue au club
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire