En matière de communication sur les réseaux sociaux, la panique est mauvaise conseillère.

Bad buzz

(image : Flickr by CIPHR Connect at https://flickr.com/photos/193749286@N04/51418722072)


Cette semaine j’entendais un truc sur Lidl, leur stratégie, la façon dont la chaine de magasins low cost se positionnait pour les fêtes de fin d’année, bref les projets d’un groupe en bonne santé et en expansion continue depuis plus de deux décennies en France.

Et comme j’étais en même temps sur Twitter, est revenue à mon esprit la dernière polémique dans laquelle s’était trouvé le groupe suite à une citation dans l’émission Cash Investigation. Le reportage sur place dénonçait en substance la maltraitance que subissaient les salariés des magasins Lidl. C’était en 2017.

Je me souviens alors que Twitter s’était immédiatement – et sans surprise – enflammé d’indignation, et que des milliers, voire peut-être des dizaines de milliers de tweets rageurs et revanchards étaient postés à l’encontre de la marque, avec le corollaire incontournable dans ce genre de situation : l’appel au boycott. Et bien sûr sa ribambelle de “Je n’y mettrai plus jamais les pieds” et de “Demain je lance ma freebox dans la vitrine du Lidl à côté de chez moi”.

Chaud pour Lidl, qui a dû non seulement passer un mauvais moment (bonjour la communication de crise), mais avoir eu peur pour l’avenir même de sa marque en France.

Du coup je suis allé voir les chiffres de Lidl, afin de vérifier si ce shitstorm avait eu un impact sur l’activité du groupe. Une mission difficile, voire impossible puisque Lidl France ne publie pas ses comptes sociaux. Cela dit, en grattant un peu, on apprend que l’enseigne connait une progression non stop de 4,5% par an depuis une décennie.

Bref, Lidl ne s’est jamais aussi bien porté.

Pourquoi est-ce que je te parle de Lidl comme ça d’un coup ? En fait je ne parle pas de Lidl, je te parle de Twitter.

Car cette “affaire” Cash Investigation vs. Lidl est assez symptomatique de la relation des twittos avec les marques, les politiques, les institutions ou les célébrités, et de la capacité de ce réseau social à produire de l’indignation pré-mâchée au kilomètre, et en continu. Mais surtout, une indignation assez vaine. Car les justiciers de Twitter semblent en réalité n’avoir qu’un très faible impact, voire ne plus du tout exister en dehors de leur écran. Alors que pourtant, pendant les quelques jours où ce mauvais buzz a duré, on n’aurait pas donné cher de la marque par ici.

Avec le recul, on voit que :

  • D’un point de vue purement “business”, cette polémique n’a eu aucun impact sur l’activité de Lidl (on pourra toujours me rétorquer que le CA aurait été plus important en 2018 sans celle-ci, ce à quoi je ne crois absolument pas, mais comme nous n’avons pas les chiffres… )

  • Les bad buzz sur Twitter se succèdent à un rythme tellement rapide que la polémique de la veille sera oubliée et remplacée par une autre le lendemain.

  • Ce qui se passe sur Twitter reste sur Twitter, très loin de la “vraie vie”

  • Plus amusant (enfin je me comprends car le sujet de la maltraitance des salariés n’est pas drôle), le grand magasin Lidl au pied de nos bureaux n’avait absolument pas désempli durant ces quelques jours de Lidl bashing. Drôle de dissonance entre ce que je lisais sur Twitter et ce que je voyais dans la réalité.

Continuer la lecture :  Influence et réseaux sociaux, choisir c'est renoncer

On peut aussi en déduire que si certaines indignations sont sincères et essaient réellement faire changer les choses (L214, Mila…), c’est surtout un effet de meute et de suivisme qui caractérise les interventions sur ce réseau social. Et aussi beaucoup d’hypocrisie.

Les auto-proclamés guerriers de la justice sociale

De fait, soit les twittos qui relaient les polémiques sont en partie des auto-proclamés guerriers de la justice sociale qui adorent crier avec les loups, soit Twitter n’a aucune influence sur la société. Ce qui ferait sens avec les chiffres qu’il est bon de rappeler : en France, Twitter compte moins de 5 millions d’utilisateurs quotidiens – les plus actifs, donc ceux qui participent à tout ce bruit (Médiamétrie, 2019). Et parmi eux, essentiellement des journalistes, des médias, des blogueurs, des professionnels du digital et du marketing, des politiciens et quelques people. Bref, un microcosme, dont la sociologie n’a jamais vraiment changé depuis les débuts.

Alors, accorde-t-on trop d’importance à Twitter ? Je l’ai toujours pensé. Si ce réseau est absolument utile et a pu prouver à certaines occasions son influence pour dénicher et dénoncer certains scandales, c’est seulement à la condition que ceux-ci soient rapidement relayés par des grands médias TV et radio. Sinon c’est flop assuré.

Si je devais donner un seul conseil à une marque prise dans un bad buzz sur Twitter, ce serait celui de ne surtout pas réagir à chaud, d’attendre en faisant le dos rond, et de faire un point avec du recul quelques jours plus tard. Si la polémique continue et qu’elle est justifiée par de mauvaises pratiques, alors il faut répondre, à froid, avec du recul. Sinon, on ne dit rien et on attend que l’orage soit passé. Car il y a de grandes chances qu’entretemps toute la twittosphère ait déjà oublié et ait trouvé un autre os à ronger. Bref ne pas faire comme Le Slip Français, qui pris dans un bad buzz de blackface de deux de ses employées lors d’une soirée privée en janvier 2020, avait rapidement, et un peu lâchement (d’autres diront courageusement), présenté ses excuses et sanctionné ces dernières, alors que la marque elle-même n’avait absolument rien à voir avec ce dérapage.

En conclusion il vaut mieux surveiller Twitter, mais éviter la panique. Parmi les plus féroces détracteurs de Lidl en 2017, certains continuent probablement de faire tranquillement leurs courses chez Lidl. Tout en rageant sur Twitter.


Gimme five

  • 💉 Intel frappe fort contre les antivax. La firme américaine aurait informé ses employés que tous ceux qui ne sont pas vaccinés devront le faire ou présenter une demande d’exemption avant le 4 janvier. Dans le cas contraire, les réfractaires pourraient être dans l’interdiction de venir travailler, et ne seraient pas payés.

  • 🇨🇳 Les autorités chinoises toujours en délicatesse avec la liberté d’expression, même sur Amazon. Après la publication d’un recueil de discours du président Xi Jinping sur la plateforme, le gouvernement chinois a contraint Amazon a supprimer les notes inférieures à 5 étoiles sur la page du bouquin en question. Comment dit-on “ridicule” en chinois ?

  • ☢️ Certains antivax s’équipent d’un médaillon soi-disant anti-radiations 5G (oui oui) qui les protégerait des supposées ondes 5G contenues dans les vaccins contre le Covid. Pas de chance, l’autorité néerlandaise pour la sûreté nucléaire et la radioprotection (ANVS) a récemment émis un avertissement : les pendentifs en question seraient radioactifs. C’est ballot.

  • 🏆 Et la palme de la pire entreprise de 2021 est attribuée à Meta (le nouveau nom du groupe Facebook). Un classement établi par Yahoo! Finance qui dresse le palmarès des entreprises sur la base d’un sondage auprès de 1500 personnes. A l’autre extrémité du classement, donc la meilleure, on trouve Microsoft. Si l’on avait fait ce sondage il y a 10 ans, je crois que le classement aurait été inversé.

  • 👨‍💻 TikTok pris les doigts dans le pot de confiture (de code). Le réseau social chinois se serait servi copieusement dans le code open source du logiciel de streaming OBS Studio pour faire tourner son service de vidéo en direct TikTok Live Studio. L’équipe d’OBS Studio aurait pris contact avec TikTok dans l’espoir de régler le problème, sans toutefois obtenir de réponse. C’est cool comme attitude de la part de TikTok.

Continuer la lecture :  La vie du rail

Le panier de la semaine

Tu es en télétravail et tu n’as pas encore ton déplaceur de souris ? Avec le travail à distance et cette sale manie des employeurs à vouloir toujours surveiller leurs salariés, même chez eux, certains employeurs utilisent des “keyloggers” pour voir si ces derniers sont bien installés devant leur ordinateur de travail. Pour tromper cette surveillance assez malvenue (et illégale), on peut s’équiper de petits appareils faisant artificiellement bouger sa souris.

https://www.amazon.fr/s?k=mouse+jiggler&__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=3RDH2MMJQ50JA&sprefix=mouse+jiggler%2Caps%2C64&ref=nb_sb_noss_1

Une idée d’occupation pour les enfants en cette période de vacances et d’évitement des foules. Meta, la maison-mère de Facebook, propose un outil en ligne d’animation de dessins d’enfant. Il suffit de scanner un dessin fait sur feuille blanche sans carreaux, puis l’IA en reconnaitra les principales formes et contours, te proposera de choisir une animation, et hop le dessin prend vie. Fonctionne évidemment avec des personnages, sûrement moins bien avec d’autres formes.

https://sketch.dev.metademolab.com/canvas

Nous connaissons tous le travail sur deux écrans synchronisés horizontalement. LG propose un nouveau type de moniteur empilant deux écrans verticalement avec un format 16/18 inédit. Le DualUP est un moniteur Square Double QHD embarquant une dalle 28 pouces IPS avec une définition de 2560×2880 pixels, soit l’assemblage vertical de deux 21,5 pouces en 2560×1440 pixels. Le DualUp sera officiellement présenté au CES.

https://www.lgnewsroom.com/2021/12/lgs-award-winning-premium-monitors-designed-with-modern-home-office-workers-in-mind/

A propos de moniteurs, les constructeurs commencent à prendre en compte les nouveaux modes de travail à distance, comme Samsung avec cet écran intégrant une webcam Full HD escamotable. Fine et discrète, elle est intégrée dans la bordure supérieure de l’écran et disparait dans celle-ci quand on ne l’utilise pas, garantissant une protection de la confidentialité contre les hackers ou patrons trop curieux. 299 euros, ça passe.

https://www.samsung.com/fr/business/monitors/standard/ls24a400-ls24a400veuxen/

Un “jeu vidéo” sans écran, et qui se joue dehors ? C’est ce que propose Picoo, avec ses manettes connectées et interactives. Picoo regroupe en une appareil une manette et une console de jeu, spécialement conçues pour permettre aux enfants de jouer de manière interactive à l’extérieur. Chaque enfant a sa propre manette, et les manettes interagissent avec des lumières, des sons et des vibrations.

https://www.picoo.com/


La minute durable

Mustang électrique à New York

Continuer la lecture :  Bienvenue dans la nouvelle bureaucratie

La Ford Mustang électrique va faire ses débuts en tant que taxi à New York. La Ford Mach-E, c’est son nom, est le dernier véhicule électrique à rejoindre les rangs de la flotte de taxis jaunes emblématiques de la ville de New York. Cette nouvelle recrue sera exploitée par Gravity, une startup spécialisée dans les flottes de VE et les infrastructures de recharge. C’est la première fois que le nouveau véhicule électrique grand public de Ford est utilisé comme taxi. Mais ce ne sera pas la dernière – Gravity dit espérer exploiter à terme une flotte de 50 véhicules électriques composée de Mustang Mach-E et de Tesla Model Y.

https://fordauthority.com/2021/12/ford-mustang-mach-e-officially-deploys-as-nyc-taxi-with-more-coming/


🔥 Les outils, sources et bons plans [Premium]

(cette section réservée aux abonnés Premium)

Ici je présente chaque semaine :

  • Une liste d’outils (services, apps, gadgets) que j’utilise – ou que je connais de réputation

  • Un extrait de ma liste de sources

  • Les bons plans Tech du jour

Les outils

  • Storytale
    Accédez à 2800+ illustrations web en créations vectorielles, 3D et matricielles pour vous aider à donner de la vie à vos projets. Laissez les images vous aider à raconter votre histoire.

    https://storytale.io/

     

  • Orange Téléphone
    Une appli très pratique et efficace proposée par Orange pour filtrer les appels sur son mobile, bloquer les spams, identifier les escrocs etc.

    https://orange-telephone.com/fr/

  • Docsumo
    Une extension OCR pour Google Chrome permettant de récupérer du texte inclus dans une image pour l’éditer et l’utiliser ailleurs (ex : infographie).
    https://docsumo.com/ocr-chrome-extension

Mes sources

  • Product Hunt
    On ne présente plus le site qui liste non-stop les nouveaux services et start-up du web.

    https://www.producthunt.com/

  • Social Media Today
    Une mine d’informations et de dossiers sur l’actualité des médias sociaux, leurs usages et les bonnes pratiques dans un contexte professionnel.

    https://www.socialmediatoday.com/

     

  • Radio Canada Techno
    De l’info assez pointue et pertinente sur la tech, l’innovation et internet, avec ce ton un peu différent.
    https://ici.radio-canada.ca/techno


Les bons plans du moment

L’influence de Twitter est surestimée
Étiqueté avec :        

2 avis sur « L’influence de Twitter est surestimée »

  • 23 décembre 2021 à 17 h 49 min
    Permalien

    Désolé pour ton coup de grippe. Fais quand même un nouveau test dans quelques jours. Passe un joyeux Noël quand même et meilleurs voeux.

  • 23 décembre 2021 à 21 h 03 min
    Permalien

    Merci, en plus j’ai reçu mon rappel Moderna avant-hier et je pense que ça + rhume ça n’a pas aidé côté fatigue 😉

Laisser un commentaire