On dirait qu’Apple n’aime pas trop internet.

Mur chaines

Maintenant c’est clair, Apple a trouvé son nouveau cheval de bataille : le respect de la vie privée. Et compte bien l’utiliser comme une arme de destruction massive de la concurrence. Avec quelques dégâts collatéraux.

On avait déjà des indices depuis quelque temps, mais son dernier spot publicitaire ne laisse plus planer aucun doute à ce sujet.

Une stratégie dont qui est apparue encore plus clairement à l’occasion de sa dernière conférence WWDC pour les développeurs cette semaine, au cours de laquelle la firme de Cupertino a présenté nombre de nouveautés autour de ses différents logiciels et systèmes d’exploitation.

Lors de cette keynote, l’accent a particulièrement été mis sur iOS 15, qui arrivera cet automne, et qui promet de nombreuses nouvelles fonctionnalités très focalisées sur la privacy.

Le problème, c’est qu’à force de vouloir se poser en défenseur de la vie privée, et donc en opposition à Facebook, Google et autres, qui vivent de nos données, Apple s’en prend directement aux fondements d’internet, en prenant le risque de tarir les sources de revenus des médias, qui vivent de la pub.

Apple aime trop cloisonner son univers, au détriment de l’esprit d’internet

Un point nous concerne plus directement, celui des newsletters. Lundi, Apple a annoncé son Mail Privacy Protection, qui limitera la quantité de données que les personnes qui envoient des e-mails peuvent collecter au sujet des destinataires. Une nouvelle fonctionnalité qui va notamment empêcher les expéditeurs de savoir si leurs destinataires ouvrent un e-mail, et quand. Et donc sur quels liens ils cliquent.

C’est gênant pour les éditeurs de newsletters car le taux d’ouverture est l’une des mesures les plus importantes pour évaluer et analyser l’impact d’un e-mail. C’est comme cela que je sais que le taux d’ouverture moyen de Citronium est situé entre 35 et 40% selon les numéros, et quels sont les actus préférées des lecteurs. Avec ce nouveau filtre d’Apple, je n’y verrai plus rien, en tout cas auprès de ceux d’entre vous qui lisent Citronium sur leur iPhone ou iPad. Pas une bonne nouvelle pour qui veut intégrer de la pub dans son infolettre car il ne pourra pas faire de retours précis à ses annonceurs.

Il y a d’autres exemples du même acabit, mais ce serait trop long de les énoncer ici.

D’une façon générale, on ne peut pas blâmer Apple pour vouloir nous protéger, mais le signal envoyé n’est pas forcément le meilleur, et finit par laisser penser que la Pomme est partie en guerre contre internet.

Ou fait tout pour proposer après son propre internet, à base d’applications propriétaires, d’Apple News et de terminaux verrouillés sur son réseau.

Il y a l’internet russe, l’internet chinois, le dark web, va-t-il y avoir l’internet d’Apple ?


Télégrammes

Twitter toujours en quête de vérité, nouvelle tentative avec cette version décentralisée du fact checking.

De son côté Facebook place un petit tacle glissé sur Apple, c’est de bonne guerre hein.

Continuer la lecture :  Le maître des horloges

Et tant qu’à faire, veut aussi disputer à Apple son trône de maître des horloges.

Apple qui la joue vertueux et anti-obsolescence programmée en soignant la compatibilité de ses plus anciens appareils, et qui œuvre aussi pour un internet sans mots de passe. Vivement !

Tandis que Google va promouvoir la diversité… des moteurs de recherche sur Android.

Internet ne serait pas internet sans ses grosses pannes occasionnelles qui sèment la panique chez les hébergeurs et la joie dans les rédactions.

Tesla annule au dernier moment un modèle très attendu, puis lance un modèle presque similaire, mais en profite pour mettre une petite douille de 10000 euros supplémentaires à son tarif. Apparemment, le futur de l’automobile c’est aussi prendre ses clients pour des jambons en quelques tweets. Mais il semblerait que certains adorent donc tout va bien.

Joe Biden, lui, annule les bannissements de TikTok et WeChat aux USA, mais va quand même enquêter. Après.

Netflix lance sa boutix, ça va faire encore plus de frix.

La culture ce sont aussi les mangas, et cela ne devrait pas être un problème.

Après le tennis, le foot sur Amazon ! Si la plateforme n’en profite pas pour augmenter son tarif d’abonnement Prime, c’est clairement une bonne affaire. Il faut dire que les atermoiements de Canal plus ont peut-être fatigué du côté des “instances”.

C’est fait, sauf retoquage par le Sénat, ton smartphone reconditionné te coûtera plus cher. L’histoire d’amour française entre les députés et les taxes se poursuit, avec cette fois la prouesse de s’appliquer deux fois dans la vie d’un même produit.

Microsoft donne dans le new age pour son teaser subliminal de Windows 11, sonorisé par Windows 95. Si tu as compris cette phrase c’est que tu es mieux réveillé que moi. Ou que tu as déjà cliqué.

On s’en fout on sait qui sont les 10 youtubeurs les plus riches de la planète en 2021. Si tu es communiste, ne lis pas ça, tu vas te faire du mal pour rien.


À la petite semaine

Comité de rédaction

Durant la grande panne du début de semaine ayant rendu de nombreux sites internet inaccessibles – et pas des moindres, puisque Amazon, Twitch ou Reddit étaient touchés – le site d’actualité Tech The Verge était aussi du nombre. Pour continuer à tenir ses lecteurs informés, la rédaction a eu l’idée de créer un document public sur Google Docs, qui faisait office de une en attendant que le site soit réparé. Il y a juste eu un petit souci : le lien d’édition du document a été publié par mégarde sur Twitter, et bien sûr ce qui devait arriver arriva : des petits malins se sont amusés à modifier la page. Si cela arrive à The Verge, cela peut donc arriver à tout le monde, c’est rassurant quelque part. Sauf s’il s’agit de codes nucléaires bien sûr, ou de ton mot de passe d’accès à tes cryptos.

Continuer la lecture :  Une petite suggestion ?

TikTok en pleine lucarne

TikTok a signé un partenariat avec l’UEFA Euro 2020 (qui débute pratiquement au moment où tu recevras ceci) pour inciter les supporters à partager leur passion via la plateforme. Le clip de lancement, qui est diffusé depuis quelques jours, mêle habilement des actions sur le terrain et des scènes de foot publiées par des anonymes sur la plateforme. C’est la première fois qu’un réseau social parraine un tournoi de football majeur. Habituellement on a plutôt droit aux équipementiers et aux marchands de gaz.

Asphalt Jungle

L’article n’est pas tout récent (2019) mais vu le sujet il n’a pas pris une ride. Si tu as envie de te frotter un peu à une étude très documentée, et, disons-le, scientifique, sur la façon dont sont organisés l’espace urbain et les flux de circulation dans 100 grandes métropoles à travers le monde, ce truc est pour toi, et le résultat en image est fascinant, l’entropie de chaque ville étant représentée par une icône symbolisant précisément le niveau d’ordre ou de bordel de son organisation. La palme de la ville la mieux rangée est attribuée à Chicago, la plus chaotique étant Charlotte, en Virginie. Et contre toute attente, Karachi et Bagdad seraient mieux organisées que Munich.

Les NFT sont-ils féministes ?

“Les NFT peuvent permettre aux femmes d’avoir un contrôle permanent sur leur image et de recevoir une compensation légitime pour son utilisation et sa distribution.” Ainsi s’exprime Emily Ratajkowski, top model très au fait de la hype autour des NFT, qui selon elle et de nombreuses autres femmes célèbres, actrices ou mannequins, seraient un moyen de se réapproprier leur image et leur corps, souvent exposés et maltraités sur internet. Un bon moyen aussi d’arrondir les fins de mois, probablement, quand on voit à quel prix sont vendues certaines œuvres.

Mauvaise influence

J’ai souvent mentionné ici les arnaques qui se multiplient au calme sur Instagram, sans que personne, et surtout pas la plateforme, ne semble rien trouver à y redire. Des arnaques très souvent liées au dropshipping, cette pratique qui consiste à monter des boutiques en ligne sans stock et sans logistique pour vendre avec une très grosse marge des produits livrés directement à partir d’obscurs ateliers souvent situés en Chine. Attention, le dropshipping n’est pas en lui-même illégal ni même contestable, mais malheureusement, certains influenceurs peu scrupuleux ont totalement dévoyé cette pratique commerciale par appât de l’argent facile.

École buissonnière

Manque de moyens, matériel daté, matières peu engageantes… Il n’en faut pas beaucoup plus pour que, contre toute attente, la spécialité NSI (Numérique et sciences informatiques) soit celle que les élèves de première abandonnent le plus. Un constat cruel et inquiétant, mais peut-être révélateur du fait que l’offre pédagogique n’est pas adaptée à l’attente des lycéens, nés avec le numérique et qui baignent dedans pratiquement 24/7. Un peu comme si on créait un cours pour apprendre à un chat comment attraper une souris ?

Continuer la lecture :  Le mur du son

C’est qui le patron ?

Le 9 juin a marqué la fin du télétravail à 100%. Espérons que cela ne soit pas provisoire. Le problème c’est que nombre de salariés rechignent à retourner au bureau, tant ils se sont habitués au confort du travail hors les murs, et surtout à ne plus dépendre du cauchemar quotidien des transports, et accessoirement de l’humeur des collègues (et du chef). Une nouvelle donne qui inverse un peu le rapport de force entre patrons et employés, et que vont devoir gérer avec beaucoup de finesse les DRH.

Jack maté

« La plus grande introduction en bourse de l’histoire de l’humanité. De plus, pour la première fois, elle se déroule dans une autre ville que New York… Un miracle est en train de se produire. » Depuis quelques mois plus grand monde n’a de nouvelles de Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, accessoirement plus grande fortune de Chine et l’une des plus grandes de la planète. Le garçon, qui a fait pendant plusieurs années les unes de toutes les gazettes, a littéralement disparu des radars, à tel point que certains se demandaient même s’il était encore en vie. La raison ? Le gouvernement chinois s’est employé à méthodiquement démembrer l’empire d’un homme qu’il trouvait trop puissant, et donc potentiellement dangereux pour les intérêts du pays. Et accessoirement à s’emparer des données de ses centaines de millions de clients. L’histoire fait froid dans le dos.


La bonne adresse

On va encore parler un peu de webcam, parce que mine de rien ce petit machin est devenu indispensable à notre vie de confinés à répétition. Dans ce domaine aussi, les différents acteurs ont pris le train de l’innovation dont les plateformes (Zoom, Meet, Teams… ) sont les locomotives, même si c’est moins spectaculaire que dans d’autres secteurs. Je t’ai récemment parlé dans la même rubrique de l’excellent Camo. Une autre start-up s’est penchée sur le sujet et propose Lumina, une webcam d’un nouveau genre, qui mise entre autres sur l’intelligence artificielle pour proposer une expérience de “téléprésence” largement améliorée. Au menu : 4K, suivi des mouvements en mode “cameraman”, correction automatique temps réel de la luminosité et de la colorimétrie, atténuation des bruits ambiants, arrière-plan flouté pour un rendu plus professionnel. Le tout embarqué dans un petit module au design minimaliste et pour un prix défiant toute concurrence de 150 dollars. Jette un œil sur les démos, c’est assez bluffant. Disponible en juillet.

À quoi joue Apple ?
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire