L’IA est-elle l’ennemi de l’imprévu ?

Serveur café

C’est le paradoxe, ou l’ambiguïté de l’époque. Nous reprochons parfois aux algorithmes d’épier nos faits et gestes pour nous enfermer ensuite dans des bulles d’affinité et nous suggérant des contenus ou des fonctionnalités qui “nous ressemblent”, et dans le même temps nous supportons de moins en moins qu’un objet ou un service ne soit pas doté d’un minimum d’intelligence afin de s’adapter à nos usages.

Car, en termes d’apprentissage et de suggestion personnalisée, plus aucun secteur n’y échappe, avec c’est vrai plus ou moins de bonheur. J’entendais récemment le PDG de Vorwerk France, qui produit le très couru Thermomix, expliquer que les prochaines évolutions de la machine à cuisiner iraient vers l’intégration d’un moteur de suggestion fondé sur l’analyse de nos goûts et des recettes récemment cuisinées (voire, de façon plus granulaire, des ingrédients les plus souvent utilisés). Le dirigeant fondait sa prédiction sur un exemple connu, celui de Netflix, qui affine ses suggestions de programmes en fonction de ce que vous avez regardé, jusqu’à proposer une affiche de film ou de série différente selon les personnes (pour l’affiche, je confirme, et je vous invite à vérifier cela chez vous, c’est étonnant).

Thermomix et Netflix même combat

Mais il n’y a pas que dans votre cuisine que les algorithmes s’invitent pour vous simplifier la vie. Vous ne l’avez peut-être pas remarqué car c’est une fonction relativement discrète, mais depuis iOS 14, la fonction Pile intelligente de votre iPhone adapte l’ordre d’affichage des applications dans les widgets en fonction de votre utilisation basée sur des facteurs tels que l’heure, le lieu où vous vous trouvez ou votre activité.

Dans l’automobile aussi, les constructeurs commencent à intégrer des algorithmes de suggestion. Pour une fois ce n’est pas Tesla qui innove, mais Porsche, qui vient de lancer un moteur de suggestion à base d’IA doté d’un système d’apprentissage permanent dans le configurateur de son nouveau Taycan électrique. Une application qui pourrait certainement être étendue à l’utilisation même d’une voiture, en fonction de notre conduite et de nos habitudes d’itinéraires.

Du vélo à l’instrument de musique (ou l’app musicale) en passant par les lunettes connectées, nous n’avons pas fini de découvrir dans un futur proche des objets, parfois les plus anodins, qui pensent pour nous, signe que l’IA se démocratise et s’invite partout.

Continuer la lecture :  Cette webcam pèse 2 tonnes

Un progrès, indéniablement, à une seule condition : que nous puissions la désactiver sur demande pour retrouver notre libre arbitre et l’art de la sérendipité, soit trouver des choses que l’on ne cherchait pas.


Télégrammes

Si le confinement n’aura pas notre liberté de danser, quid d’un petit coup d’état ? Cette vidéo est dingue. De quoi se demander si on ne serait pas mieux dans l’espace, que ce soit avec Elon ou avec Jeff. Pourquoi les jeunes ne regardent plus le foot ? Peut-être parce-que c’est trop cher ? A moins que… Par contre ça va être difficile de remplir une jolie bibliothèque en arrière-plan avec des audiobooks. Ça sent le cimetière de Google pour Stadia. Pendant ce temps ça continue à se crêper le chignon dans la Valley, popcorn pour tout le monde ! Sur Instagram, ne dis plus Community Manager, dis Commissaire au Plan. Tu vas rester à la maison bordel ?! HAHAHA WHAT ELSE ? Cékiki avait dit que 2020 serait l’année de la voiture électrique, mmmh ? A propos de bagnoles, si tu aimes conduire, Apple a une mauvaise nouvelle pour toi, pendant que l’Apple Watch roule les mécaniques. 2020 a aussi été très bonne pour les podcasts, cela dit. La nature a horreur du vide, internet aussi. On s’en fout, on a une version humaine des sons de Windows.


A la petite semaine

La vengeance est un plat se Google froid

Sur internet, tout le monde peut diffamer tout le monde, sans trop risquer pour son matricule. Une nouvelle illustration avec cette histoire abracadabrantesque d’un honnête citoyen britannique qui a découvert en 2018 que son nom et celui de nombreux membres de sa famille étaient traînés dans la boue sur Google. La responsable, une femme licenciée de l’entreprise de son père 25 ans auparavant…

Fin de partie pour les Youtubeurs ?

Ils ne vont pas devenir de sitôt une espèce en voie d’extinction, mais certains Youtubeurs, disons les “historiques” comme Cyprien ou Norman semblent en perte de vitesse. Est-ce leur audience qui a vieilli ou le signe d’une certaine lassitude vis-à-vis d’un format un peu répétitif – et parfois devenu une caricature de lui-même – qui aurait fait son temps ? Je dois avouer qu’ayant pourtant été longtemps un fan (de la première heure d’ailleurs) de Cyprien, il y a très longtemps que je ne suis plus allé sur sa chaine, et que les autres Youtubeurs sous amphétamines qui se croient obligés de hurler dans le micro en faisant des tours sur leur chaise ont généralement le don de m’horripiler au bout de quelques minutes. J’ai dû passer l’âge aussi, on ne va pas se mentir.

Continuer la lecture :  À quoi joue Apple ?

Favoriser le vol de voitures

Tu ne crois toujours pas aux voitures volantes ? Même s’il est vrai que le sujet est l’un des plus anciens serpents de mer puisqu’il revient régulièrement dans l’actualité depuis que l’automobile et l’aviation existent, certains y croient vraiment. C’est notamment le cas de la bonne ville de Coventry en Angleterre, qui va ouvrir son premier “aéroport” pour voitures volantes fin 2021. La start-up britannique Urban-Air Port s’est associée au géant de l’automobile Hyundai Motor pour concevoir cet aéroport futuriste afin de donner à chacun un avant-goût de ce que sera l’avenir du transport aérien.

Radio killed the video stars

La puissance de la voix et la force de l’audio, j’ai déjà souvent eu l’occasion d’en parler ici. L’ouverture récente de Clubhouse pour la France a fait encore monter d’un cran la hype autour de cette app/plateforme conversationnelle où la voix est reine, et qui précède la prochaine arrivée de Twitter Spaces sur le même créneau. Au sujet de Clubhouse, j’en parle dans notre groupe Facebook Club Citronium, rejoins-nous si tu veux une invite pour créer ton profil dans l’app.

Les brésiliens à poil

Comme si le Brésil n’avait pas déjà assez à faire avec la circulation effrénée du Covid-19 dans ses grandes villes, c’est un autre type de fléau qui circule dans le pays (et en dehors) : les données très détaillées de plus de 200 millions de citoyens du pays, qui auraient fuité à partir de la base mal sécurisée d’une société de crédit. Avec la granularité des données disponibles, les malfaiteurs peuvent cibler les personnes avec un faible niveau d’éducation, celles habitant dans une certaine région ou encore s’attaquer aux hauts revenus.

Les médias ne sont pas vaccinés contre la pandémie

Continuer la lecture :  Le mur du son

Avec la pandémie, l’accélération de la transformation digitale concerne tous types d’entreprises, et les médias n’y échappent pas. Le Reuters Institute a publié le 7 janvier 2021 un rapport de tendances médias pour 2021. Parmi ces dernières on note la prise de conscience de la nécessité de se reconnecter à son audience (ben voyons), la nécessité d’une info fiable a fortiori durant la crise sanitaire, l’exigence de recruter des journalistes spécialisés ou encore l’accélération sur les abonnements et le modèle payant, au risque de créer une concentration sur les marques médias très fortes, au détriment des autres.

Gros zoom sur la bibliothèque

Afficher un arrière-plan qui apporte ce petit côté érudit et cosy, la dernière tendance en matière de vidéoconférence. A tel point que ce ne sont pas seulement les fonds virtuels qui cartonnent sur Zoom et consorts, mais que certains utilisateurs intensifs de la visio aménagent leur intérieur en fonction. Ce qui aurait un impact sur la vente…de livres puisque s’afficher devant une bibliothèque parfaitement garnie et rangée semble être devenu un must, selon le PDG de Bookbarn International.

L’avenir appartient à ceux qui se couchent tôt

ASMR, lit intelligent… Au-delà d’une bonne hygiène de vie et d’une activité physique régulière (mais pas trop intense et éloignée de l’heure de couchage), est-ce que la technologie pourrait sauver notre sommeil souvent défaillant ou insuffisant ?


La bonne adresse

Les sites et plateformes de micro-conseil sont légion aux US et dans les internets anglo-saxons. L’idée ? Un site de “téléconsultation” qui met en relation en visio sur demande des experts consultants dans un domaine donné et des personnes qui cherchent un conseil dans ce domaine, un peu comme ce que vous pouvez faire avec votre médecin. Parmi les plus connus on peut citer Clarity ou Growthmentors, mais il en existe dans tous les domaines. Ocyto est une plateforme française qui se lance dans les prochains jours, et qui fonctionne sur le même principe, à cela près qu’elle ne met pas en avant des professionnels mais des particuliers qui pourront se filer un coup de main en vidéo et en direct sur différents sujets de la vie quotidienne.

Une petite suggestion ?
Étiqueté avec :