Cette semaine j’ai participé à une table ronde à l’occasion de l’EMDay, la grande conférence annuelle sur l’e-mail marketing.

Newsletters

Ce panel était consacré, devine, aux newsletters et à leur écosystème, si toutefois il existe. Nous étions quatre intervenants, avec chacun une expérience différente, de la newsletter 100% payante (Brief.me) à la newsletter 100% gratuite et corporate (Allociné) en passant par des modèles freemium (Snowball et Citronium).

Quatre cas assez représentatifs du marché de l’infolettre, avec des échanges très intéressants, et notamment le témoignage de Yoann Lopez, créateur et unique éditeur de Snowball, dont le succès – mérité – de cesse de surprendre, puisque son petit média sur les finances personnelles compte plus de 17000 abonnés, dont 3000 payants.

Un succès fulgurant (Snowball a été créé il y a seulement 18 mois) et inspirant. Mais il faut se garder de tomber dans le piège de la transposition facile, car cette réussite est liée – outre le talent incontestable de son auteur – à la thématique même de la newsletter, mais aussi à son système de “redistribution des bénéfices” à ses lecteurs. En fait Yoann applique à sa newsletter le principe même de sa thématique, à savoir une sorte d’actionnariat participatif, avec une transparence totale.

C’est brillant, mais pas sûr que cela fonctionnerait de la même façon pour d’autres thématiques.

Le modèle Brief.me est intéressant aussi, puisque le média est intégralement payant (avec une période d’essai gratuite) et que tout a été pensé et construit autour de ce modèle économique dès le numéro 1, avec une solide stratégie d’acquisition et de croissance.

Ce sont en tout cas des pistes intéressantes pour trouver des leviers de croissance et de monétisation pour sa propre niche, et c’est là que l’analyse des autres acteurs de son marché prend tout son sens.

Cela m’amènera peut-être à apporter des changements ici, comme je le fais depuis le début. Nous en reparlerons probablement dans les prochaines semaines.


Le panier de la semaine

Les confinements successifs ont fait découvrir à certains le goût pour l’entrainement sportif à la maison. Des entreprises spécialisées dans les équipements de fitness comme Peloton en ont largement profité. Peloton, l’un des leaders dans ce domaine, lance justement un nouveau concept d’entraînement musculaire avec son dernier produit, le Peloton Guide, une caméra connectée à un téléviseur qui peut afficher les séances d’entraînement et suivre ses mouvements en temps réel pour aider à s’assurer qu’on les fait correctement. L’appareil coûtera 495 dollars (oui Peloton c’est cher) lors de son lancement début 2022 pour un ensemble comprenant la caméra Guide, le nouveau bracelet de fréquence cardiaque Peloton et une télécommande. En outre, les propriétaires de Peloton Guide devront souscrire un abonnement de 12,99 dollars par mois pour utiliser le service.

Continuer la lecture :  Salto arrière

Toujours dans le domaine de l’exercice physique, nous allons bientôt pouvoir travailler notre force et notre endurance avec des exosquelettes légers et spécialisés sur un groupe musculaire. C’est le cas avec ce Sportmate5, une solution qui se positionne autour de la taille et sur les genoux, et qui utilise une série de moteurs pour ajouter de la résistance lors des exercices. Les porteurs de l’exosquelette pourront ainsi améliorer leurs performances athlétiques, et potentiellement renforcer divers groupes musculaires. En précommande sur Kickstarter pour 899 dollars.

Amazon se soucie de la qualité de ton air et lance Smart Air Quality Monitor, un nouveau moniteur de qualité de l’air intérieur connecté qui mesure avec précision la présence de particules, d’une source d’allergènes et de toxines à l’intérieur du domicile. L’appareil, de la taille d’une grosse savonnette, mesure les matières particulaires, les composés organiques volatils, le monoxyde de carbone, l’humidité et la température. Lorsque la qualité de l’air est mauvaise, tu peux en être informé via une notification sur smartphone ou une annonce sur un appareil Echo.

Le truc totalement inutile de la semaine, mais qui fera sensation sur ton bureau. Eilik est un petit robot de bureau doté d’émotions et de personnalité, spécialement conçu pour « égayer votre journée ». Équipé de capteurs tactiles et d’un écran en guise de visage, le petit robot compagnon peut interagir de plusieurs façons, notamment en dansant sur de la musique, mais pas que. Mignon et rigolo, reste à savoir au bout de combien de temps tu seras lassé et tu commenceras sérieusement à te retenir du lui mettre des tartes. Disponible en avril 2022 pour moins de 100 euros selon la formule choisie.

Ce truc va peut-être te couper l’appétit, ce qui irait à l’inverse de l’effet recherché, mais dis-toi qu’il existe. LuckyBot est un adaptateur pour imprimante 3D destiné à imprimer… de la bouffe. L’engin se fixe à la place de la buse de n’importe quelle imprimante 3D, et au lieu de cracher du filament de résine chauffé pour modeler des objets, va produire des formes en chocolat et autres ingrédients. Cela amusera certainement les enfants, peut-être un peu moins les parents, sauf si tu arrives à imprimer des haricots verts et des brocolis en forme de personnage de manga. Beurk.

Continuer la lecture :  Comment les plateformes trahissent les créateurs

Il existe de nombreuses solutions pour les guitaristes nomades, et parmi elles les guitares de voyage, souvent réduites à leur plus simple expression. Cette Minicorda fait partie de cette catégorie en poussant le concept du dépouillement à l’extrême puisqu’il s’agit juste d’un manche électroacoustique. L’instrument, à cordes nylon, tient dans une petite valise, et peut être utilisé au casque et/ou connecté à son smartphone via une app. L’idée ici n’est pas de jouer pour les autres, mais seulement de continuer à s’exercer et pratiquer ses gammes quand on est en voyage. Pas très pratique cependant car sans corps pour poser l’instrument sur ses genoux il est très difficile d’avoir une bonne position pour jouer.

Tu aimes les montres classiques et tu es fasciné par leur mécanisme ? Alors tu aimeras peut-être Rotate Watches. Ce marchand de montres en ligne est d’un genre un peu particulier puisqu’il fournit des montres… en kit à fabriquer soi-même. Cet Ikea de la tocante propose des kits en coffrets de différentes montres, accompagnés des outils nécessaires et d’un guide complet. Apparemment pas très facile mais avec un peu de patience et de passion cela doit pouvoir se faire. Une excellente idée de cadeau original.

Déjà connu sur certaines trottinettes électriques un peu trop sujettes aux crevaisons, le pneu sans air pourrait bien faire son entrée sur le marché de l’automobile, et plus particulièrement sur celui de la voiture électrique, puisqu’il est théoriquement moins polluant. Annoncé comme plus sûr, sans entretien, durable et écoresponsable, ce pneu sans air pourrait voir le jour au cours des prochaines années. Michelin et Goodyear sont sur le coup.

Optimiser la mobilité urbaine en proposant une solution pour le fameux “dernier kilomètre” qui permette de se passer de la voiture et d’éviter les transports en commun, c’est l’idée du constructeur Hyundai. Ce dernier souhaite proposer des trottinettes électriques intégrées dans ses voitures. Un concept déjà vu, mais le constructeur coréen va plus loin en imaginant une trottinette pliable qui serait intégrée dans le coffre ou les contreportes de la voiture sans occuper d’espace supplémentaire, et dont la batterie serait chargée en permanence grâce à celles de la voiture.

Surveiller en temps réel la santé de ses canalisations d’eau, c’est ce que propose Phyn, un appareil qui se branche sur l’arrivée d’eau principale. L’engin envoie des notifications mobiles en temps réel lorsqu’une fuite est détectée dans ta maison. Tu peux garder un œil sur ta consommation d’eau par mois, jour, heure ou en temps réel via l’application ou le tableau de bord web, le tout sans avoir à payer d’abonnement mensuel. En cas de fuite détectée, il est alors possible de couper l’arrivée d’eau à distance avec son smartphone. Compter 500 dollars.


La minute durable

Crewdle

Continuer la lecture :  Touche pas à mon spot

L’explosion de la visioconférence avec la pandémie ne ferait pas beaucoup de bien à la planète, tant elle est consommatrice de ressources et de serveurs, notamment pour transmettre les flux vidéo. Une start-up québecoise, Crewdle, propose une solution “verte” et totalement respectueuse de la vie privée, cryptée (ou chiffrée, comme tu veux) de bout en bout, avec sa plateforme de visio fonctionnant en peer-to-peer (P2P) et ne nécessitant donc aucun serveur. De plus, pas besoin non plus d’installer un logiciel puisque tout se passe directement dans le navigateur (bon pour ça ils ne sont pas les seuls).

Share Citronium


Le savais-tu ?

L’audio spatial

L’audio spatial est un type d’audio 3D qui permet d’être immergé dans le son, comme par exemple écouter une chanson comme si on était au milieu des musiciens, ou une scène de rue comme si on y était. Auparavant, l’audio 3D était simulé en utilisant le mixage stéréo pour déplacer le son entre les haut-parleurs gauche et droit. Le résultat était que les sons donnaient l’impression d’être autour de toi, mais sur un niveau 2D qui excluait tout ce qui se trouvait au-dessus ou au-dessous.

Avec l’audio spatial, le son est mixé pour donner l’impression qu’il provient non seulement de l’avant, de l’arrière et des côtés, mais aussi du dessus et du dessous. Cela crée essentiellement une expérience sonore à 360 degrés.

Il y a un sentiment de profondeur et de réalité qui va au-delà de l’illusion de la projection du son. Apple Music a également intégré le suivi de la tête à certaines de ses fonctions audio spatiales, de sorte que les écouteurs peuvent simuler la direction de la source, comme dans la réalité. Techniquement, n’importe quel casque ou oreillette peut fonctionner, mais l’expérience sera meilleure avec un appareil conçu pour cela.

 

Ces newsletters qui cartonnent
Étiqueté avec :