Le Débrief du 15 juin 2019

Je vois depuis quelques jours une publicité télévisée pour une marque de voitures dans laquelle apparait de façon furtive – mais plutôt stylée – Franky Zapata.

Zapata ? Le guerillero mexicain en rébellion contre les grands propriétaires terriens ? Pas vraiment.

Le Zapata dont je vous parle est français, mais il a peut-être un point commun avec son homonyme : un certain goût pour la rébellion et les trucs révolutionnaires. Franky Zapata est l’inventeur génial du non moins génial Flyboard, puis, surtout, de l’hallucinant Flyboard Air.

Si vous n’en n’avez jamais entendu parler, allez vite faire une recherche sur Google et YouTube (après avoir fini Citronium, bien sûr), il se peut que les bras vous en tombent, ou même que vous restiez incrédule face à ce que vous allez voir. Incrédules, c’est ce qu’ont été des milliers d’internautes quand ils ont découvert les premières vidéos des premiers vols de cet engin de dingue, que seul le bon Franky maitrise tel le Surfeur d’Argent jusqu’à aujourd’hui. Et bien sûr bon nombre d’entre eux ont immédiatement sorti la seule remarque qui prévaut dans ce genre de cas, où la peur de se faire piéger le dispute à l’ignorance : « FAKE ! »

On parle beaucoup de fake news, mais il est un autre effet de bord qui ronge les internets, et qui est exactement à l’inverse : le soupçon de fake mettant en doute une information vraie et fiable. Tous les jours je vois passer des trucs intéressants dont le spectacle est gâché par ces pseudo-experts du net souvent très satisfaits d’eux-même, qui s’auto-proclament chefs de la détection de fakes, généralement sur un ton aussi docte que goguenard.

Franky Zapata a depuis démontré que son invention était bien réelle, et prend tranquillement sa revanche en survolant le primetime des grandes chaines TV, entre l’apéro et les exploits de l’Equipe française de foot féminin. Viva Zapata !

Viva Zapata!
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire